Quand les comptines se déclinent

Les vacances arrivent et les enfants connaissent déjà des chansons et comptines. Ils seront heureux de les retrouver et d'en découvrir de nouvelles !

Fini les comptines classiques, place aux originales, aux impertinentes et donc à la rigolade ! Mais, évidemment, il n'y a pas que de l'humour dans ces textes et illustrations, il y a aussi de la poésie et même des choses à apprendre : des noms d'animaux, des couleurs...

Tout d'abord, le lecteur plonge au fond de l'eau avec une "Chanson pour les poissons". Si les noirs glissent, les bleus se dandinent, les blancs nagent et les jaunes saluent. Puis, le hérisson, "as de pique" est un maboul et un zinzin qui ne veut pas se faire approcher : difficile d'être son ami !

Les rimes sont à chaque ligne : "Ma grand-mère est toute petite, mon grand-père n'est pas très grand, alors, expliquez-moi vite pourquoi on dit "grands" parents ?" Les bêtes sauvages ou non se succèdent dans un safari coloré : girafe, chameaux, chat, macareux, limaçons, crocodile, tapir...

Certaines chansons ne sont pas sans rappeler celles que l'on chantait enfant comme La pluie, ça suffit : "Il pleut, il pleut sur les bergères, il pleut sur le toit des maisons, il pleut aussi sur les moutons, sur les grenouilles et les tritons." Mais, les végétaux sont aussi les héros tel l'arbre, au milieu de la cour, autour duquel les enfants accourent !

Un album sympathique qui permet d'apprendre en s'amusant et de passer un bon moment. Les textes signés Nicole Amram sont intéressants car riches de mots que les enfants ne connaissent pas forcément. Quant aux dessins colorés et rigolos, ils sont l'oeuvre de l'un des papas des désormais célèbres P'tites Poules et c'est beau !

Comptines et racontines pour les p'tits mangeurs de tartines, de Nicole Amram, illustré par Christian Heinrich, éd. Pocket jeunesse, 48 p., 10,70 euros. Dès 3 ans

Les éditions du Seuil jeunesse proposent deux livres avec CD qui permettent de retrouver 20 rondes entraînantes pour le premier et 20 comptines à danser, issues du répertoire traditionnel, pour le second.  De plus, quelques titres inédits signés Laetitia Guyader et Laurent Pradeau viennent agrémenter ces recueils.

Chacune des chanson est revisitée par Laurent Pradeau, musicien et guitariste. Parmi les chansons classiques on retrouve : La fermière dans son pré, Nous n'irons plus au bois, Mon petit lapin, Tous en rond dansez, C'est la mère Michel, Dame Tartine, C'est Gugusse avec son violon, Le facteur est-il passé ?, etc.

Les images épurées et délicates de Aki apportent poésie et légèreté. Ces livres tout carton sont illustrés et permettent donc à l'enfant d'écouter et de regarder. L'ouvrage en main, le lecteur peut suivre seul. En outre, plusieurs comptines se partagent une double-page ce qui le rend moins épais et plus facile à tenir entre ses petites mains.

Mes rondes et chansons, de Laurent Pradeau, illustré par Aki, éd. Seuil jeunesse, 28 p., 17,90 euros. Dès 2 ans

C'est vrai qu'il souffle fort, ce vent qui emporte tout sur son passage, sous les yeux de ce petit ours qui n'en croit pas ses yeux ! Voilà un arbre qui s'envole, et bientôt c'est la maison du voisin le lapin, qui prend le même chemin ! Et ce n'est pas fini : le petit ours brun et tous ses frères et sœurs s'envolent à leur tour.

Bientôt, ils sont tous suivis d'un éléphant et tous ses instruments. Ce musicien, en train de répéter sa partition, ne s'attendait pas non plus à un tel coup de vent ! Et tout ce petit monde rejoint les nuages, tout là-haut... mais heureusement ce n'est pas pour longtemps... Car le vent cesse et tout le monde tombe !

Un album adorable servi par des dessins charmants, tout en rondeurs qui correspondent parfaitement au monde des enfants. Le texte va crescendo, accompagné de ces illustrations colorées. Un ouvrage à lire et chanter en observant yeux grand ouverts pour voir tous les détails rigolos.

A la queue leu leu T.47 Vent frais, illustré par Mélusine Allirol, éd. Casterman, 24 p., 9,95 euros. Dès 2 ans

Pour les plus jeunes, les éditions Nathan publient des comptines pour petits doigts. Deux ouvrages tout carton qui conviennent dès 6 mois. En effet, ils sont disponibles dans la collection Petit Nathan, conçue pour les bébés. Une découverte ludique des comptines, indispensables à l’éveil des tout-petits.

Sur chaque page le bébé touche avec ses petits doigts l'élément principal de l'image grâce à des creux : souris, queue, messieurs, eau, huile, etc. Il expérimente et perçoit ainsi l'espace avec son corps. Avec ses parents, il apprend les rimes et le rythme. Il appréciera de chanter encore et encore ! De jolis moments de partage en perspective !

Une souris verte, illustré par Marion Billet, éd. Nathan, 10 p., 7,90 euros. Dès 6 mois

Une réflexion au sujet de « Quand les comptines se déclinent »

Répondre à sandra Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *