Quand le suspense grandit de page en page

Carlos Ruiz Zafon est un auteur connu, mais pas dans le monde de la littérature jeunesse. Voici un roman angoissant signé de sa plume.

Tout commence plutôt doucement avec la présentation d'Oscar Drai, 15 ans, le personnage principal. Interne dans un établissement scolaire à Barcelone. Il aime s'enfuir et découvrir la ville catalane au hasard des rues quand les cours sont terminés. Au détour d'un chemin, il découvre une bâtisse. Puis, fait la connaissance de Marina, une jeune fille de son âge et de son père German, un grand et vieux monsieur.

Les deux enfants vont vivre des aventures plus folles les unes que les autres dans un climat de plus en plus angoissant. Ils vont faire des rencontres effrayantes : des machines vivantes horribles. Au cours de leurs différents périples, les deux amis vont suivre une vieille femme tout de noir vêtue et se retrouver sur les traces de Mihail et d'Eva Kovelnik, les personnages d'une légende barcelonaise de plus de 30 ans.

« De tous les romans que j'ai écrits, Marina est mon texte préféré », a dit Carlos Ruiz Zafon. Espérons que les adolescents aussi y trouveront leur bonheur. Un roman haletant à conseiller aux lecteurs de 15-16 ans (pas avant pour éviter les cauchemars) qui n'ont vraiment pas froid aux yeux. A lire par les parents aussi.

Marina, de Carlos Ruiz Zafon, éd. Pocket jeunesse, 336 p., 19 euros. Dès 15 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *