Quand avoir la tête dans les étoiles permet d’observer le ciel

L'ouvrage propose d'observer le ciel mois par mois pour ne rater aucun rendez-vous entre les planètes. 

Le ciel à l'œil nu en 2014 propose du mois de janvier à celui de décembre 2014 l'observation du ciel, des planètes, de la Lune du soleil et des étoiles. Au fil des 144 pages, soixante-dix rendez-vous entre les planètes, le Soleil, et la Lune sont à découvrir. Pour être complet, un dossier spécial sur la comète ISON qui passera dans le ciel fin 2013.

De novembre 2013 à janvier 2014, ISON passera au plus près du Soleil le 28 novembre et au plus près de la Terre le jour de Noël, promettant un superbe cadeau aux observateurs. Les curieux auront tous les éléments pour ne pas rater ISON, découverte le 21 septembre 2012, Vitali Nevski et Artyom Novichonok, deux astronomes amateurs russes.

Le sommaire permet de trouver facilement le mois qui intéresse le lecteur. Ensuite,  grâce aux cartes du ciel, schémas photographiques et diverses images (120 illustrations au total), il est facile, même pour le non initié de comprendre et de se préparer au spectacle en famille ou entre amis.

Ainsi, le passionné de Vénus doit se tenir prêt en janvier où il pourra observer cette étoile du soir et du matin comme l'appelle l'auteur, juste après le coucher du soleil et quelques heures après, juste avant son lever. Une lune rouge, des croissants, des diamants et autres rubis sont aussi au programme de 2014.

Pour cette douzième édition, plus d'une dizaine de nouveaux encadrés pratiques ou mythologiques et de gros plans encyclopédiques permettent de découvrir ou redécouvrir les bases de l'observation des astres : l'opposition de Jupiter, des figures sur la Lune, la grande nébuleuse d'Orion, vérités et mensonges martiens...

Un ouvrage très intéressant signé par Guillaume Cannat, journaliste scientifique qui observe les astres depuis plus de trente ans. Auteur d'une trentaine d'ouvrages, il a pour bonne habitude de vulgariser les événements célestes. Une maquette claire et lisible permet de se retrouver facilement.

Le ciel à l'œil nu en 2014, de Guillaume Cannat, éd. Nathan, 144 p. 17,50 euros. Dès 10 ans

Une réflexion au sujet de « Quand avoir la tête dans les étoiles permet d’observer le ciel »

  1. Ping : Quand l’espace est à portée de main… et d’œil | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *