Quand il faut se jeter à l’eau pour vivre enfin

Cette BD raconte comment Leïla, qui vit une vie lisse dans laquelle elle se sent couler, va tout plaquer...

Se jeter à l’eau

Leïla mène une vie tranquille et lisse, sans trop de mouvement, un ronron quotidien dans lequel elle se sent couler. Elle est guide dans un aquarium à Nantes. Un jour, cette vie qui semble l’étouffer sans qu’elle sache vraiment pourquoi, bascule lorsqu'elle rencontre les membres de l'association Save The Ocean.

se-jeter-a-leau-baleines-Lesenfantsalapage

Et peu à peu, c’est une succession de rencontres, de signes qui l’amènent à prendre la route, partir en Bretagne sur les traces de sa vie, de ses envies et de son histoire, pour enfin trouver les ressources afin de bâtir le futur qu’elle désire vraiment : tourné vers le monde, la mer et les baleines…

Un album qui propose un conte écologique moderne et interroge sur plusieurs sujets. Cette jeune femme se rend compte que, même si elle a choisi sa vie, elle s'y ennuie... Elle prend conscience qu'elle doit partir pour être heureuse. Tout semble facile pour Leïla à partir du moment où elle décide de tout quitter.

Se jeter à l'eau, de Gwenola Morizur, illustré par Elléa Bird, éd. Jungle, 80 p., 18 euros. Dès 14 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *