Quand la récompense n’est pas celle que l’on croit

Halima vit en Afrique dans un village avec sa famille. Le lecteur va la suivre sur le chemin qui la mène à son père à qui elle apporte une jatte de lait. Une belle histoire aux couleurs chatoyantes de ce continent. 

Voici un album qui se déroule en Afrique. Halima vit dans un village avec sa famille. C'est la saison des pluies ; son père est parti mettre les moutons à l'abri, dans les pâturages : il faut lui apporter du lait. La petite fille propose à sa mère de la remplacer et de porter elle-même la jatte.

Halima part alors, la jatte posée sur la tête, dans un périple durant lequel elle ne va cesser de s'encourager. Première difficulté : gravir le sentier des dunes où elle croise une caravane de chameaux. Elle doit rester bien concentrée pour ne pas faire tomber une seule goutte du précieux breuvage...

Et elle est vite confrontée à d'autres obstacles. Elle doit notamment se frayer un chemin en plein milieu de la danse des masques, puis traverser le fleuve Niger à bord d'une pirogue de pêcheur. Tout le long, elle se parle pour garder son objectif en tête : ne pas faire tomber une goutte de lait. Car derrière elle, un chat gourmand est à l'affût !

Enfin, elle gravit la montagne. Quelle joie de retrouver son père, assis au milieu du troupeau. Elle a réussi. Mais, alors qu'elle tend la jatte, une mangue tombe dedans et fait déborder tout le lait. Halima est triste pour son papa et déçue que tous ses efforts n'aient servi à rien. Son père la rassure et lui explique que le lait n'est pas le plus important !

Une jolie histoire qui sonne comme une fable avec une fin heureuse et une belle leçon à retenir : l'amour pour ses proches est le plus beau cadeau que l'on puisse leur faire. Les enfants aimeront cet ouvrage qui met en scène une petite fille courageuse. Le cadre permet aussi au lecteur de voyager.

Stephen Davies habite le continent depuis dix ans et cela se ressent dans cet album. Les dessins colorés et pleins de chaleur de Stephen Davis transportent le lecteur en Afrique. On y découvre les pagnes, les masques et tous les animaux que l'on croise dans ces paysages magnifiques. Un ouvrage à ne pas "manguer"...

Une victoire pour Halima, de Stephen Davies, illustré par Christopher Corr, éd. Gallimard jeunesse, 28 p., 12,50 euros. Dès 4 ans

Une réflexion au sujet de « Quand la récompense n’est pas celle que l’on croit »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *