Quand l’eau envahit les terres, la panique gagne la planète

La Peur géante est l'adaptation d'un roman Stefan Wul (1957). Fonte des glaces, tsunami, créatures extra-terrestres, le scénario catastrophe se met en place petit à petit et le suspense grandit page après page.

An 2157. Bruno Daix, nageur de combat, est en repos. Et comme c'est rare, il compte en profiter. Puisqu'il ne répond pas aux appels téléphoniques, son supérieur Driss vient le chercher au bord de la piscine. Les talents de nageur de Bruno sont exigés pour une exploration maritime dans le Pacifique nord, où un phénomène intrigue les scientifiques.

En effet, de façon aussi subite qu’incompréhensible, l’eau ne gèle ni ne s'évapore plus sur Terre. L’inquiétude vire à la panique lorsque les glaces des pôles se mettent à fondre. Arrivé à Oran, Bruno rencontre Kou-Sien Tchei, une jolie paléoanthropologue. Tous deux échappent de justesse aux vagues d'un tsunami...

Les villes englouties se comptent par milliers, le climat est totalement perturbé, un tiers des terres habitées sont ravagées. Comment la structure moléculaire de l’eau a-t-elle pu se trouver modifiée aussi soudainement ? Ou plutôt : quelle intelligence mystérieuse est à l’origine de ces cataclysmes menaçant l’espèce humaine ?

En effet, d’étranges créatures font leur apparition dans les zones submergées... Bruno Daix, nageur de combat, va se retrouver aux premières loges de cet affrontement vital, le premier à devoir combattre l’indicible ennemi venu des profondeurs. Une intrigue rondement menée et un suspense qui va croissant au fil des pages.

La Peur géante est une œuvre signée Stefan Wul et parue en 1957. Les éditions Ankama poursuivent l'adaptation en BD des œuvres de cet auteur. Une aventure signée par un duo connu des bédéphiles puisque Denis Lapière et Mathieu Reynes ont déjà collaboré sur la série Alter Ego. Les passionnés de science-fiction y trouveront leur compte.

La peur géante T.1 La révolte des océans, de Denis Lapière, illustré par Mathieu Reynes, éd. Ankama, 56 p., 13,90 euros. Dès 12 ans

2 réflexions au sujet de « Quand l’eau envahit les terres, la panique gagne la planète »

  1. Ping : Quand la science-fiction est magnifiée en BD | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *