Quand les lettres s’emmêlent, les rêves s’en mêlent…

Le lac de singes propose une histoire originale tendre et étonnante. Lorsqu'elle est fatiguée, la maman de Pilou mélange les lettres des mots... Le petit garçon s'endort avec ces drôles d'expressions en tête et rêve !

Le Lac de singes
Voici la présentation de l'éditeur : « Les jours de fatigue, ma mère dit des mots à l’envers. Les animaux deviennent des arimaux, un sac de linge se transforme en lac de singes. Et moi, Pilou, je deviens Loupi et parfois, le soir venu, je plonge avec ses mots dans le lac merveilleux de la nuit. »Quand elle est fatiguée, la mère de Pilou mêle souvent les mots. Dans cette maison, au moment de Noël on fait ainsi sonner les floches. Au musée, la maman propose d'aller voir la galerie d'art morue... Il arrive parfois qu'ils mangent des camions de pâtes. Si Pilou s'y est habitué, certaines personnes sont étonnées voire choquées par ces mots.Lac-singe-interieur

Un soir, elle lui demande de mettre son chandail dans le lac de singes, au lieu du sac de linge sale. L’enfant rit, puis se glisse sous les couvertures avec cette image en tête. Ce lapsus évocateur agit alors comme une véritable clé magique... Le garçon est alors entraîné dans un rêve fascinant, peuplé de singes et autres créatures !

Une histoire envoûtante et poétique inattendue... Le lecteur plonge avec le héros dans ce monde onirique où ce lac semble abrité de bien étranges animaux puisque tous les préviennent : il doit rester sur ses gardes. Mais alors qui y vit ? Des hydres ? Des serpents de mer ? Au réveil, sa maman est là avec son doudou préféré...

Le Lac de singes, d'Elise Turcotte, illustré par Marianne Ferrer, éd. La Martinière jeunesse, p., 13,90 euros. Dès 6 ans 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *