Quand Mirette enquête, c’est chouette !

Des chats disparaissent à Rome. Une enquête pour Mirette et son "chassistant" Jean-Pat. Action, humour et découverte de la ville éternelle sont au programme !

Mirette, 8 ans, est une enquêtrice hors pair et hors norme. Après avoir résolu des affaires à Paris, Londres, Barcelone, New York et Venise, la voici à Rome avec son "chassistant" Jean-Pat, le chat qui raffole des Choumoullouws (oui, oui, les bonbons carrés à la guimauve). Ils sont dans la capitale italienne pour résoudre un mystère...

Après avoir récupéré un premier indice Piazza della Minerva, la petite fille chevauche sa vespa et fonce dans la ville entraînant avec elle son chat, contraint et forcé. Arrivés au Palazzo Grazioli, ils découvrent, sur un toit, une corniche sans tête. La stupeur est de taille lorsque les amis comprennent qu'il s'agit d'un chat !

Jean-Pat, pas franchement ravi, exécute les ordres et collecte des indices. Alors que Mirette tente de décrypter un code qu'ils ont trouvé sur le socle de la statue, Jean-Pat part en vadrouille. Grâce à son ouïe fine, il capte des miaulements plaintifs... Ils proviennent d'un sac que le chat s'empresse d'ouvrir pour y trouver une chatte rousse.

Elle fait partie des chats qui disparaissent les uns après les autres à Rome ces derniers temps. Grâce à des déductions et à un travail d'observation, le duo trouve le coupable de ces atrocités. Et il ressemble fort à Sorella Bénita, la religieuse qui les loge... Une course-poursuite s'amorce alors dans les rues de la ville.

S'ils ne cessent de se chamailler, Mirette et Jean-Pat forment un duo très efficace malgré tout. Grâce à son flair, le "chassistant" peut trouver la trace de suspects. Quant à la "détectivette", grâce à son matériel, notamment son "Zécran", elle résout les énigmes. L'humour est présent partout dans l'album, dans le texte et les images.

Enfin, l'enfant découvrira les rues et les monuments incontournables d'une nouvelle ville. Une visite de Rome et quelques mots en italien pour une immersion totale. Les double-pages possèdent pour la plupart un rabat qui rend la lecture active et ajoute au suspense quand l'enquête est sur le point de se résoudre. Un ouvrage pour régaler les mirettes !

Les enquêtes de Mirette : Rumba à Rome, de Fanny Joly, illustré par Laurent Audouin, éd. Sarbacane, 48 p., 14,50 euros. Dès 7 ans

3 réflexions au sujet de « Quand Mirette enquête, c’est chouette ! »

  1. Ping : Quand des sauvetages sont des catastrophes… | Les enfants à la page

  2. Ping : Quand deux apprentis chercheurs se posent des questions | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *