Quand un poing levé dans le passé résonne avec l’actualité

Yaël Hassan signe un roman touchant qui évoque l'actualité des violences policières, le mouvement "Black Live Matters", sur fond de pandémie. L'histoire est celle de Junior qui a choisi d'écrire une biographie de Tommie Smith, athlète afro-américain qui s'est distingué par son poing levé sur la plus haute marche du podium du 200 mètres des JO de 1968.

Poing levé

Junior est en quatrième. Leur professeur de français leur a demandé de rédiger la biographie documentée d’une personnalité qui a tenté de changer le monde. Le jeune homme choisit de raconter la vie de Tommie Smith, athlète afro-américain qui s’était distingué par son poing levé sur le podium du 200 m aux Jeux olympiques de 1968.

Son grand-père, qui est retourné sur son île natale de Marie-Galante, lui en a souvent parlé. Les événements passés résonnent avec l'actualité. Le garçon va découvrir la vie de ce sportif hors norme, son parcours semé d'embûches qui connaîtra finalement la gloire et la reconnaissance lors de l'élection de Barack Obama...

L'auteur évoque tour à tour racisme, religion, violences policières. De page en page, il est question des manifestations suite à la mort de George Floyd et du mouvement Black Live Matters. Mais aussi de l'inquiétude de Junior et ses amis pour leur copine Anissa, que son frère surveille de près (trop près) et qu'ils ont aperçue avec un voile.

Junior, lui, est donc antillais et s'interroge sur le fait d'être noir aujourd'hui en France. Le lecteur appréciera cette temporalité particulière : celle du confinement, des cours virtuels, de l’éloignement du collège et de ses contraintes, de la découverte de ses voisins... et peut-être même de l’amour.

Un roman "coup de poing" qui plaira aux adolescents, dès 11-12 ans. Ces derniers pourront facilement s'identifier aux personnages. Chaque chapitre débute par un extrait de l'autobiographie de Tommie Smith et replonge le lecteur dans l'Amérique de la ségrégation. Un livre qui se dévore à la vitesse d'un sprint !

Poing levé, de Yaël Hassan, éd. Le Muscadier, 180 p., 13,50 euros. Dès 11 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *