Quand un petit loup mangerait bien un chaperon rouge

Lupo, le petit loup, est affamé et, comme son grand-père, il se dit qu'il mangerait bien un chaperon rouge. Un conte adorable, à croquer !

Lupo a fini son livre, Le petit Chaperon rouge. Et ça lui donne des idées : "Je mangerais bien un petit Chaperon rouge !" Voilà une mission pour Captain Lupo. Il saute dans "ses bottines supersoniques et enfile son méga costume. Le voilà donc parti, tel son grand père, à la recherche de sa proie.

faim

Mais il ne pouvait imaginer ce qui suivra. "La clairière n'est pas sûre. Evitons les bûcherons." Quand, caché dans les fourrés, il entend enfin la voix du petit chaperon rouge... Mais non, c'est un chasseur; Ouf ! Lupo a eu chaud ! L'attente est longue... Tout à coup, on le soulève. Lupo a surévalué ses capacités…

Et surtout, le PETIT Chaperon rouge est en fait MEGA… "Que tu as de petites oreilles..." Alors qu'elle veut le manger, il parvient à s'enfuir et sauver sa peau ! De retour chez lui, Captain Lupo reprend ses esprits, mais sa grosse faim est toujours là. Il prend alors un autre livre... Ce conte détourné est très original : il fera rire petits et grands !

La grosse faim de cap'tain Lupo, de Christelle Vallat, illustré par Armelle Modéré , éd. Frimousse, 48 p., 15 euros. Dès 4 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *