Quand une geek est mannequin, l’humour n’est pas loin

Geek girl est de retour, mais cette fois elle est tendance ! Enfin, Harriet est devenue mannequin, mais pour le reste elle n'a pas vraiment changé...

Harriet Manners est de retour : "Je sais que je suis mannequin parce que nous sommes lundi matin et que je porte un tutu doré, une veste dorée, des ballerines dorées et des boucles d'oreilles dorées. Mon visage est peint en doré et un long fil de fer doré est enroulé autour de ma tête. Ce n'est pas ainsi que je m'habille d'habitude le lundi."

Oui la "geek girl" du premier tome est devenue mannequin. Mais, que le lecteur se rassure, elle n'est pas pour autant devenue populaire, loin de là. Si la jeune fille se sent mieux dans sa peau, elle se pose tout de même des questions au sujet de Nick... Le jeune homme n'a donné aucune nouvelle depuis qu'ils ont échangé un baiser.

Ce sont bientôt les grandes vacances, ce moment que tous les lycéens attendent avec impatience... L'adolescente a même tout prévu : "Le diagramme de l'été génial de Nat et Harriet". Mais, sa meilleure amie a une mauvaise nouvelle. Elle part dès le lendemain en France pour un mois entier !

Harriet, désemparée, se demande ce qu'elle va bien pouvoir faire pendant l'été. C'est alors qu'un événement inattendu se produit : l'agence de mannequin lui propose de partir à Tokyo. Oui, mais voilà, sa belle-mère est enceinte et son père doit donc rester à ses côtés. Et tous deux refusent qu'elle parte si loin seule, à 15 ans.

Adieu ses rêves de visiter les Studios Ghibli, de manger des suhis, de voir des sumos... Mais, la chance est de son côté puisque finalement Harriet part, accompagnée de sa grand-mère qu'elle ne connaît presque pas, mais elle va à Tokyo ! Son enthousiasme est pourtant de courte durée : ses colocataires mannequins sont exécrables...

Un deuxième tome qui se lit facilement, puisque divisé en chapitres courts. Si l'humour est omniprésent dans le récit, des thèmes plus durs sont évoqués comme la famille recomposée. La belle-mère d'Harriet attend un bébé et voudrait pouvoir l'élever sans que la jeune fille n'habite chez eux.

L'amitié et la famille sont des thèmes forts de ce roman. L'auteur, Holly Smale s'inspire de son expérience personnelle. Elle a énormément voyagé, notamment au Japon et a été mannequin durant son adolescence. L'histoire est ainsi vivante. Le lecteur s'attachera vite à cette héroïne hors norme. Fin de la trilogie au printemps 2015.

Geek girl T.2, de Holly Smale, éd. Nathan, 416 p., 15,90 euros. Dès 12 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *