Quand des femmes résistent en pleine guerre

Femmes en résistance est une tétralogie scénarisée par Régis Hautière et Francis Laboutique, avec l'aide de l'historienne Emmanuelle Polack. Elle s’attache aux destins et parcours croisés de cinq femmes d’exception au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Quatre albums pour cinq destins. Des femmes célèbres (Amy Johnson, Sophie Scholl, Bertie Albrecht et Mila Racine) et une fictive, Anna Schaerer, journaliste, qui permet de faire le lien entre ces différentes héroïnes. Au cours du conflit, elles n’ont pas toutes été dans le même camp et cela fait la force de cette tétralogie.

Dessiné par Pierre Wachs, le premier tome de Femmes en résistance évoque l’itinéraire mouvementé de l’aviatrice britannique Amy Johnson. Une jeune femme hors norme dont le talent n'avait d'égal que son courage. Une des pionnières de l'aviation féminine qui a fait face aux nombreux préjugés de son époque.

"Johnny" fait parler d'elle dans les journaux. D'abord par ses performances : elle devient la première femme à relier l'Angleterre à l'Australie en vol solo (1930), un exploit qui la fait connaître du grand public. Ensuite, les journalistes s'intéressent surtout à sa vie privée quand elle épouse Jim Mollison, lui aussi pilote, en 1932.

Elle rêve de devenir pilote de ligne. Pour en avoir le droit, elle se lance des défis pour marquer les esprits et se faire un nom. Mais, son image va être "ternie" par son divorce en 1938, conséquence des infidélités de son mari. Quand la guerre éclate. Amy s'engage dans la section féminine de l'ATA (Air Transport Auxiliary).

Le 5 Janvier 1941, Amy, aux prises avec des conditions météorologiques catastrophiques, s'écrase en mer. Son corps n'a jamais été retrouvé. Une fin tragique pour une femme extraordinaire. Amy Johnson se sera battue toute sa vie, notamment pour l'égalité entre hommes et femmes.

Aborder la deuxième guerre mondiale grâce aux portraits croisés de quatre femmes d'exception est une idée originale. Les dessins de Pierre Wachs retranscrivent bien l'ambiance de l'époque. Le personnage fictif de la journaliste, Anna Schaerer, permet de romancer cette biographie.

Un dossier de quatre pages sur Amy Johnson permet d'intégrer sa vie dans la réalité historique. Chaque tome de cette grande saga peut se lire séparément, l’ensemble forme néanmoins un ensemble narratif cohérent. Des femmes et des destins à découvrir pour comprendre une partie de l'histoire.

Femmes en résistance, T.1 Amy Johnson, de Régis Hautière et Francis Laboutique, Emmanuelle Polack, illustré par Pierre Wachs, éd. Casterman, 64 p., 13,95 euros. Dès 11 ans

Une réflexion au sujet de « Quand des femmes résistent en pleine guerre »

  1. Ping : Quand une Allemande résiste au nazisme | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *