Quand des Français luttaient contre le régime de Franco

"España la vida" plonge le lecteur dans la guerre qui a amené certains étrangers à s'engager au côté des Espagnols républicains qui luttaient contre la politique de Franco.

Espana la vida

Cette Bande dessinée sur l'Espagne de Franco, commence en 1937 par le bombardement de la ville de Guernica. Puis, direction Paris, où le lecteur découvre le personnage principal, Léo qui visite l'exposition internationale. Avec ses parents, ils s'arrêtent devant le tableau de Picasso qui relate cet événement, et, les esprits s'échauffent vite.

Jean-Léonard Rezeau, 22 ans, est en effet un fils de famille bourgeoise de droite. Mais, lui a des idées bien différentes de celles de ses parents. Pour lui, "Franco a renversé la République ! La République du peuple !" Léo fait partie d’un petit groupe de jeunes anarchistes que l'actualité politique espagnole révolte.

Loin de l'action, il écrit ses colères et ses revendications dans des journaux militants, mais sa rencontre avec l’écrivain militant Victor Serge va bouleverser sa vie. Malgré les risques, le jeune homme décide de tout plaquer, même sa petite amie Louise à qui il tient. Mais son envie de combattre est désormais plus forte que tout le reste.

Il s'enfuit vers Saragosse, pour y rejoindre la célèbre colonne Durruti, une brigade internationale où se retrouvent, engagés aux côtés des républicains espagnols, des combattants idéalistes venus du monde entier. Sur le chemin, il rencontre Saïd, un Kabyle. Les deux amis vont rejoindre les combattants et connaître la guerre, la vraie.

L.10EBBN001503.N001_EspanaVID_Ip001p120_FR

Cette BD relate l'histoire vécue par de nombreux Français qui se sont engagés dans la guerre d’Espagne. L'auteur, Maximilien Le Roy, s'appuie sur de nombreux faits historiques comme le personnage de Victor Serge – de son vrai nom Viktor Lvovitch Kibaltchitch – écrivain francophone et révolutionnaire ou la célèbre colonne Durruti.

Une histoire humaine sur fond de guerre civile, où certains font passer leurs idées avant leur vie confortable et se battent pour les défendre. Les dessins, signés Eddy Vaccaro sont particuliers, mais plongent bel et bien le lecteur dans la triste réalité de l'époque. L'amour réussit à trouver une petite place dans ce récit et amène un peu d'air.

España la vida, de Maximilien Le Roy, illustré par Eddy Vaccaro et Anne-Claire Thibault-Jouvray, éd. Casterman, 128 p., 25 euros. Dès 13 ans

Une réflexion au sujet de « Quand des Français luttaient contre le régime de Franco »

  1. Ping : Quand la lutte sociale fait face à l’horreur… | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *