Quand la magie joue des tours…

Lydia, docteur en féérie, se retrouve dans une situation bien compliquée, dans le tome 4 de The Earl and the Fairy, mélangeant magie et suspens. 

Lydia a été enfermée dans un entrepôt par Rosalie qui croit toujours qu'elle est amoureuse d'Edgar. Lydia s'aperçoit vite qu'appeler à l'aide, même en hurlant, ne sert à rien. L'endroit semble désert, mais elle finit par entendre quelqu'un : la baronne Doris qui avait disparu. Elle raconte à Lydia que c'est son oncle, Lord Graham qui l'a séquestrée.

La raison est simple, la baronne Doris avait découvert son secret : Lord Graham détourne l'argent de la famille. Malheureusement, les deux jeunes filles sont bel et bien coincées, et ce ne sont pas seules. Le Bogie Beast, ce génie malfaisant, explique à Lydia que son maître n'est autre que "l'homme de brume" et il est enfermé dans l'agate de Rosalie.

L'histoire se complique lorsque Lydia apprend que l'homme de brume veut ressusciter en tuant le comte Ashenbert. Lydia tente alors de supprimer le Boggy Beast, mais se fait prendre à son propre jeu. Edgar est parti à sa recherche, mais il doit aussi trouver des réponses sur son propre passé. Et ce n'est que le début...

Un quatrième tome rythmé avec une intrigue toujours aussi bien ficelée. Les éléments se mettent en place page après page. Le rythme est soutenu, mais le lecteur réussira à suivre car les explications sont précises. Les surprises et les révélations s'enchaînent... Une série à découvrir car elle mélange, avec habileté, magie et réalité.

The Earl and the Fairy T.4, de Mizue Tani, dessiné par Ayuko, éd. Glénat, 192 p., 6,90 euros. Dès 10 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *