Quand la planète sauvage est menacée, il faut la partager

Une collaboration Le 1 l'Hebdo et La Martinière jeunesse au service d'une thématique essentielle donne un documentaire incarné et puissant sur le monde sauvage.

J'habite une planète sauvage-lesenfantsalapage

Voici la présentation de l'éditeur : "Longtemps, les hommes ont tenu les animaux sauvages à distance de leurs sociétés. Mais l’humanité ne cesse de croître et de s’étendre. Que devient le sauvage quand jungles, forêts et autres zones naturelles sont peu à peu menacées par l'homme ?"

Cet ouvrage est divisé en trois parties : Une planète en danger/Une planète à protéger/Une planète à partager. Il propose une nouvelle manière d'aborder la question de la protection du monde sauvage : des périls en cours aux initiatives pour le sauvegarder, il s'agit d'un manifeste en faveur de la faune et la flore.

De page en page on apprend que le dodo, incapable de voler, n'a pas résisté, en 1662, à l'arrivée sur l'île Maurice de l'homme et des bêtes (chiens, chats et rats). En 2012, mort de Lonesome George, considéré comme le dernier spécimen d'une espèce de tortue géante des Galapagos. Le déclin de la biodiversité ne fait que s'accélérer.

Une sixième extinction est donc en cours. Quelles sont les cinq menaces rencontrées par les espèces ? Le changement climatique, la destruction des habitats, la pollution, l'exploitation abusive des espèces et l'introduction d'espèces invasives. On découvre aussi les dix espèces à protéger (orang-outan, tigre du Bengale, abeille sauvage...).

"Sur les plateaux andins d'Equateur, la fondation Jocotoco a racheté en 2011 un ranch où nichaient quelques condors, une espèce quasi menacée d'extinction. Transformée en réserve naturelle, la zone protège les emblématiques rapaces..." Grâce à la captivité, on peut réintroduire des animaux sauvages (52 aras Spix, deux gorilles).

Avec le regard d'experts tels que Bruno David, Jane Goodall et Baptiste Morizot, ce documentaire puissant et sensible, à destination des jeunes lecteurs, permet de démontrer qu'une planète où la cohabitation respectueuse entre toutes les espèces vivantes est possible. Une mine d'informations pour apprendre et comprendre.

J'habite une planète sauvage, éd. La Martinière jeunesse, 40 p., 16 euros. Dès 6-7 ans 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *