Quand la Terre est un pays de partage

Les éditions Rue du monde proposent un nouvel album magnifique de poèmes signés Yves Pinguilly et illustré à merveille par Sandra Poirot Cherif : à partager ! 

En ces temps d’exil et de migrations de masse, voici un pays généreux, heureux et fier d’accueillir toutes les couleurs de l’humanité. Une terre de poésie, qui sait faire vivre la richesse du partage sans gommer la douleur de l'arrachement. Des textes solidaires pour mieux vivre ensemble.

Au fil de cette quarantaine de poèmes, il y a aussi la douleur de cet enfant "qui a vu ce que le piment a vu pour devenir rouge, dans son pays d’avant". Il y a celui qui "ne savait pas que le ciel manquait de bonnes étoiles pour tous". Il y a aussi le mot bateau, qui bouleverse chaque lecteur.

Les images de Sandra Poirot Cherif, tout en délicatesse, rendent ce pays vivant : et on s'imagine qu'il pourrait être le nôtre. En cette période de méfiance, de repli et de haine, cet album est à lui seul un pays à partager. Le plus largement possible. Yves Pinguilly emmène le lecteur sur une terre bien concrète.

Très engagé sur le terrain de l'action culturelle en Afrique, il distille des histoires d'écoliers du monde entier, s'émerveille pour des expressions, des coutumes, des plats venus d'ailleurs, réunis dans une cour de récréation ou autour d'une table. La force de l'album est de pas éluder la souffrance. Il ne tait rien de la réalité sans s'abandonner au sordide.

Mon pays en partage, d'Yves Pinguilly, illustré par Sandra Poirot Cherif, éd. Rue du monde, 32 p., 17,50 euros. Dès 9 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *