Quand l’adolescence est abordée de façon touchante

Yaël Hassan livre deux romans touchants pour comprendre le passage à l'adolescence et les difficultés de communication entre les générations.

"Six mois nous séparent encore, Dolly. C'est long, je le sais. Mais nous en viendrons à bout, tu verras. Je t'écrirai le plus souvent possible et te raconterai tout, tout, tout, comme avant." Dolly, la grand-mère de Rébecca, 13 ans, est retenue au loin, pour 180 jours exactement. En fait, elle est en prison.

Et si la famille refuse de parler de ce qui s'est passé, Rébecca décide, elle, de communiquer coûte que coûte avec Dolly. A travers ses lettres, elle lui fait tout partager : ses joies, ses amours, ses colères... Une histoire qui fait démentir l'adage : "Loin des yeux, loin du cœur".

Une nouvelle histoire tout en tendresse signée Yaël Hassan. Ce drame familial va devenir l'occasion pour la jeune fille de s'exprimer et notamment de dire ce qu'elle ressent, de réfléchir, puis grandir. L'emprisonnement de sa grand-mère permet au final à Rebecca de mieux comprendre ses parents.

Lettres à Dolly, de Yaël Hassan, éd. Casterman, Collection Poche, 96 p., 4,95 euros. Dès 10 ans

De la même auteur, voici un nouveau livre qui permet de découvrir ce qui se passe dans la vie d'une jeune fille qui, soudain, se retrouve en fauteuil roulant. Depuis son accident de cheval, survenu un an plus tôt, Louise est donc handicapée. Mais, elle ne le supporte pas ne veut voir personne et passe ses journées dans la maison.

Son attitude inquiète ses parents qui ne savent plus quoi faire pour lui redonner goût à la vie. "Quelle est donc cette voix qui s'élève de l'autre côté du mur, se hisse le long du lierre touffu pour dégringoler en cascade dans le silence de mon jardin ? A qui appartient-elle ? Et de quel droit dérange-t-elle ma tranquillité ?"

Louise rencontre le vieil homme, lui aussi est en fauteuil roulant et, cerise sur le gâteau, il a un petit-fils charmant. Petit à petit, ils parviendront peu à peu à lui redonner confiance en elle et à lui faire retrouver le sourire. Une histoire qui permet d'aborder le difficile cap de l'adolescence et la communication entre les générations.

De l'autre côté du mur, de Yaël Hassan, éd. Casterman, 128 p., 5,25 euros. Dès 12 ans

Une réflexion au sujet de « Quand l’adolescence est abordée de façon touchante »

  1. Ping : Quand les coeurs simples sont des héros touchants | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *