Quand se forcer à entrer dans les moules c’est pas cool

Voici deux livres qui bousculent les idées préconçues  et ça fait du bien !

"Parfois je suis gentille. Une fille à la vanille... Mais j'aime aussi quand ça pique et ça pétille !" La petite fille de cette histoire constate avec effarement qu’on la prend souvent pour un garçon, notamment lorsqu'elle fonce en trottinette. Et lorsqu'elle tombe, elle doit démontrer qu'elle va bien car elle est courageuse

"J'aime faire les choses comme je veux, quand je veux. Et c'est merveilleux !" Il suffit pourtant de peu de choses, d’un presque rien, pour faire changer le regard des gens. Quand la bibliothécaire lui dit "Ce livre est parfait pour un petit gars comme toi", elle doit répéter "Je suis une fille !"

Une fille qui adore sauter dans la piscine, jouer de la trompette ou de la batterie, faire du bruit et sauter partout ! Une fille qui aime aussi bien jouer à la poupée que faire la course pour arriver la première car elle adore être la meilleure. Elle est une fille, et que personne ne lui dise le contraire !

Alors quand elle rencontre un garçon qui, lui aussi, clame haut et fort qui il est, ils se disent que c'est quand même bien. "Tout ce qu'on veut c'est être nous-mêmes !" Un livre à la fois adorable, tendre et qui montre que tant que l'on se sent bien et que l'on est fier de qui l'on est, alors tout va bien !

J'suis une fille !, de Yasmeen Ismail, éd. Milan,  24 p., 12,50 euros. Dès 4 ans

"Moi, j’aime pas la danse. Mais Maman adore. Alors tous les mercredis, j’enfile mon tutu. Mais j’aime pas les tutus. Ça gratte et c’est rose." Le décor est planté ! L'héroïne de ce livre n'est pas douée pour la danse, au grand dam de sa prof Claire. Et le pire c'est le grand écart ! Aïe quelle souffrance !

Tout ça pour se retrouver au spectacle de fin d’année à partir du mauvais côté... Mais, si son truc à elle c'était de faire rire de plus belle ? L'humour est présent dans le texte qui rime à chaque ligne et dans les illustrations qui mettent en valeur les sentiments. Cette narratrice est touchante à faire des efforts, mais la danse c'est pas son fort. A lire et relire.

J'aime pas la danse, de Stéphanie Richard, illustré par Gwenaëlle Doumont, éd. Talents Hauts, 32 p., 10,90 euros. Dès 6 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *