Quand une famille s’unit à une autre grâce à l’amour

Voici un magnifique roman d'amour qui glorifie la famille, ou plutôt deux familles. Des clans si différents qui vont apprendre à se connaître et à s'aimer !

Dès la couverture, le lecteur est alléché par ces cœurs de toutes les couleurs. Si ce roman parle évidemment d'amour, il a pour thème principal la famille. Et plus précisément les Kvell et les Shelbert. D'un côté, des Français modestes, de l'autre des Américains très riches. Ces deux clans vont se rencontrer et se mélanger.

Annabelle, le personnage principal, est l'aînée des Kvell. Sérieuse, elle entre en terminale et a décidé que son coeur était hors service. Une chose l'intéresse : réussir ses études. En terminale S, rien n’existe en dehors de son travail. Et pas question pour elle de se limiter à l’obtention du bac, il faut qu’elle soit la meilleure. Rien que cela.

En revanche, Anatole, son frère, a une autre obsession : la nourriture ! Leurs parents ont décidé de se séparer, de vivre chacun de leur côté. Leur mère, Lulu, qui ne vit que pour ses recherches universitaires. Léonard, le père ne sait plus s'il aime ou non cette femme si distante. Enfin, Marguerite, la grand-mère se donne corps et âme pour son restaurant.

Tout ce qu'ils considéraient comme acquis va changer. Samuel, le fils de l’ambassadeur des États-Unis est parachuté dans la classe d'Annabelle. La jeune fille accepte de consacrer deux heures par jour à parler français avec lui, à condition qu’il ne la ralentisse pas dans sa course vers l’excellence. Annabelle va-t-elle se laisser un peu aller ?

Et si ces femmes passionnées tombaient de haut en tombant... amoureuses? Anatole, lui, va devenir accroc aux cornes de gazelle pour sa belle. Grâce à ses enfants, Léonard, le papa paumé, va enfin reprendre contact avec ses parents juifs qui ont tant souffert et n'ont pas accepté son mariage. La famille va ainsi s'agrandir au fil des rencontres.

Un roman de 300 pages qui se dévore car il est découpé en chapitres courts, tous présentés avec un titre en français traduit en anglais. Les lecteurs vont tomber... sous le charme de ces personnes atypiques qui toutes, à des âges différents, vont rencontrer l'amour. Ce livre ne raconte pas une enième histoire d'amour, il sublime l'amour !

Comment tomber amoureux... sans tomber, de Susie Morgenstern, éd. L'école des loisirs, 301 p., 16 euros. Dès 13 ans

4 réflexions au sujet de « Quand une famille s’unit à une autre grâce à l’amour »

  1. je crois que je vais me l’acheter et le garder en attendant que mes enfants grandissent!l’histoire est tellement magnifique et en même temps tellement plausible..

  2. Ping : Quand les premières lectures attendrissent | Les enfants à la page

  3. Ping : Quand les livres font mouche ! | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *