Quand l’amour est comme un morceau de blues

Voici un magnifique roman d'amour, superbe coup de cœur ! Sidonie, 14 ans, cherche l'âme sœur et rencontre Rébecca, une fille atypique comme elle...

Sidonie a 14 ans et est une jeune fille "atypique". "Recevoir le prénom de Sidonie le 29 février de l'an 2000 n'allait sans doute pas m'aider à devenir autre chose qu'une bête de foire." Ses frères aînés se nomment Antoine et Thomas. Elle rêve de rencontrer son âme soeur et de fuir la petite ville où elle habite pour la grande, située à 50 kilomètres de là.

Parmi les "décalcomanies" (filles) et les "morses" (garçons), elle cherche toujours l'être à part, différent des autres. Mais, elle a pour le moment accumulé les amitiés sans succès. Ces histoires finissent toujours de la même façon : l'autre fille finit par se lasser de son "inépuisable besoin d'attention" et Sidonie, le "pot de colle", se retrouve seule.

Pas de centre commercial le samedi, Sidonie préfère se promener et déclamer des vers de Baudelaire dans la nature. mais, cette fois, elle n'est pas seule. Elle monte sur le terril, près de chez elle et se met à hurler un premier quatrain. Lorsqu'elle lève la tête elle aperçoit Rébecca, une fille de son collège, guitare en bandoulière.

Aussitôt, Sidonie est troublée : elle agresse sa camarade qui ne semble pas perturbée. Elle lui répond calmement qu'elle adore le blues et pas le métal. De retour chez elle, Sidonie écoute quelques morceaux de blues, elle qui n'aime que la musique classique. Le lundi, Rébecca lui avoue qu'elle a relu "Les fleurs du mal" et que ce n'est pas son truc.

Dans la cour, elles s'assoient sur un banc pour discuter. Rébecca raconte que ses parents sont divorcés : son père habite la grande ville. Mais, Sidonie, toujours aussi tendue est agressive. Rébecca se lève et la laisse seule. Sans comprendre ce qui lui arrive, Sidonie achète une barre chocolatée aux cacahuètes et la mange...

Allergique, elle est aussitôt emmenée aux urgences. Elle passe trois jours dans le coma. A son réveil, toutes ses amies sont là, de même que ses proches. Mais, Sidonie refuse de voir Rébecca... En tant que miraculée, elle change de statut au collège et traîne avec des groupes qu'elle exécrait il y a peu... Enfin, ce sont les vacances d'été.

A son retour du collège, Sidonie trouve une lettre signée Rébecca. "A la dixième lecture, je me suis habituée aux tournures de phrases et ne m'y attarde plus. Ainsi, certains mots me sautent aux yeux. Différente, seule, sensibilité, détresse, fragilité, c'est mon lexique. Âme soeur, la quête de toute ma vie." Pendant deux nuits, Sidonie ne dort pas...

Sidonie se rend avec ses parents et Thomas à la grande ville pour voir Antoine. A la sortie de la résidence universitaire, Rébecca apparaît à une fenêtre : elle est chez son père. Elle propose de faire faire un tour à Sidonie. Les voilà parties main dans la main. Elles se rapprochent... De retour chez elles, elles s'écrivent. Puis, Sidonie rend visite à Rébecca.

Elles échangent leur premier baiser. "Je résiste encore moins à ses baisers qu'au chocolat." Pour tenir le coup, pendant l'été elles s'écrivent. La rentrée au lycée arrive avec son lot d'insultes. Sidonie, excédée, jette des cailloux à certains. Elles sont convoquées chez le directeur avec leurs parents. Le soir, Sidonie mange un paquet de cacahuètes...

Un magnifique roman qui berce le lecteur comme un morceau de blues. Un livre qui se dévore telle une tablette de chocolat. Cette histoire évoque un amour que certains qualifient de "sale" et d'autres "contre-nature". L'auteur raconte cette magnifique rencontre et évoque de vrais sentiments, sans jugement de valeur. A lire absolument !

Le blues des petites villes, de Fanny Chiarello, éd. L'école des loisirs, 204 p., 15 euros. Dès 14 ans 

Une réflexion au sujet de « Quand l’amour est comme un morceau de blues »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *