Quand l’amour prend son temps, il faut être patient

A l'occasion de la Saint-Valentin, les éditions Rue du monde ont choisi de rééditer le magnifique ouvrage Je vous aime tant : une très bonne idée !

Gaétan est désormais assez grand pour regarder des films effrayants, mais aussi pour voir la fenêtre bleue juste en face de l'appartement où il vit, au 6e étage. Et chaque matin, il prend le temps de regarder par la fenêtre ce qui se passe en bas (le tumulte de la ville) et surtout la fenêtre en face, où habite une fille...

S'il ne la voit pas, il enfile ses chaussures, dévale les escaliers et court jusqu'à l'école, mais, si elle est là, il détourne le regard et fait mine d'observer le ciel... De son côté, au même moment, elle trouve soudain le chat du rez-de-chaussée très intéressant et pique du nez. Le même cérémonial dure depuis des mois, sans aucun mot, ni regard.

Pourtant, il suffirait d'un geste pour que tout change : Gaétan se déteste pour cela. Toute la journée il y pense et cela lui fait faire des erreurs de calcul et d'orthographe. Elle s'appelle Laura et c'est la seule chose dont il est sûr, grâce à la boîte aux lettres de ses parents, M. et Mme Beaujour. Un samedi, il se décide enfin à lui écrire et poste sa lettre.

Le facteur la fait tomber dans le caniveau... La missive suit l'eau des égouts de rue en rue jusqu'à ce qu'un chien la prenne et s'enfuit. Arrivé dans son nouveau quartier, l'animal se fait écraser. La pharmacienne met la lettre, toute sale, à la poubelle. Après le passage de l'éboueur, elle finit sur un tas d'ordures, entre un piano et une théière.

L'été, alors qu'un papillon se pose sur l'enveloppe fanée, un oiseau les attrape tous les deux et s'envole. Le volatile, fatigué laisse échapper le bout de papier. Et la déclaration d'amour poursuit son voyage. Désormais dans le sac d'une chanteuse d'opéra, la lettre est à la Scala quand un incendie brûle tout sans faire de blessés.

Par chance, le sac a été volé avant le sinistre. La lettre continue son périple en passant par l'Afrique. Un petit garçon recolle un petit morceau de papier rouge qui fait office de timbre comme l'original a été troué par une balle. Gaétan est aujourd'hui un vieil homme aux cheveux blancs. Et ce matin là, Laura lui sourit et le regarde droit dans les yeux.

C'est promis, la semaine prochaine il osera lui parler ! "Laura se rassoit et relit l'incroyable lettre qu'elle vient de recevoir : "Je vous aime tant. Signé : Gaétan de la fenêtre d'en face". C'est écrit d'une main hésitante d'enfant, sur un morceau de papier cadeau, percé en son coin." Laura se met à sa table et écrit une lettre d'amour qu'elle ira poster tout à l'heure...

Un sublime ouvrage sur la patience et la persévérance, où l'amour prend tout son temps, loin de l'agitation du monde. Un livre qui emmène le lecteur dans un voyage empli de péripéties. Sous la plume d'Alain Serres cette histoire romantique traverse les années, sans s'élimer. Illustrés avec sensibilité par Olivier Tallec, les personnages sont touchants.

Cet album, tout en tendresse s'adresse aux amoureux de tous âges. Tous seront séduits par l'histoire, mais aussi par ces magnifiques illustrations mêlant couleurs et simple crayonné. Alain Serres s'arrête sur chaque protagoniste pour le présenter et permet de s'y attacher, même si on ne fait que le croiser... A lire absolument !

Je vous aime tant, de Alain Serres, illustré par Olivier Tallec, éd. Rue du monde, 16,50 euros. Dès 5 ans

4 réflexions au sujet de « Quand l’amour prend son temps, il faut être patient »

  1. Ping : Les coups de cœur de février 2015 | Les enfants à la page

  2. Ping : Quand deux loups deviennent amis, la tendresse est garantie | Les enfants à la page

  3. Ping : Je vous aime tant, Alain Serres & Olivier Tallec | Hors/Piste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *