Quand le courage n’a d’égal que la bonté

Voici la belle histoire d'Appoos, un petit garçon indien courageux qui va aider des animaux à éviter la noyade avec son éléphant Mammout. 

le-bain-de-mammout-lesenfantsalapage

Voici une belle histoire venue d'Inde. "Chaque jour, le père d'Apoos prépare une grosse marmite de riz et de millet pour Mammout. Ils lui donnent aussi une quantité faramineuse de fruits et de branches dont il adore l'écorce. Et chaque jour, ils enlèvent ses énormes crottes et nettoient son habitat."

Le héros s’appelle Shivan et travaille au temple du village, au bord de la rivière. Comme tout éléphant en Inde, il est sacré. Appoos, le petit garçon de son gardien le surnomme affectueusement Mammout. Et Mammout a un gros appétit. Un jour que le père d’Appoos est débordé, il confie à son fils le soin d’emmener l’éléphanteau prendre son bain.

Tout se passe bien, Mammout est propre et s'amuse à éclabousser Appoos à l'aide de sa trompe ! Ils jouent tous les deux un long moment. Mais, pendant ce temps, le ciel s'est obscurcit : bientôt, la mousson arrive, la rivière déborde, c’est le déluge ! Ensemble, Mammout et Appoos n’ont peur de rien.

Ils vont même aider d’autres animaux. Ils entendent d'abord un cri : "Ki ! Ki ! Ki !" Mais, la pluie tombe si fort que l'on ne voit pas ce qui se passe devant soi. Mammout, puissant, avance. Ils arrivent près de l'animal : c'est un singe. Puis, ils vont secourir un paon, une chauve-souris et même un tigre, accroché à un tronc d'arbre...

Malgré les réticences du singe, Appoos et Mammout ont sauvé toutes les bêtes qui se sont jugées sur le dos de l'éléphant pour être sauvées. De retour sur la terre ferme, ils se séparent. Il est temps de rentrer ! Mais, avant les deux amis ramassent des fruits qu'ils rapportent au père d'Appoos. Un bel album qui rend hommage au courage et à la bonté.

Le bain de Mammout, de Satomi Ichikawa, éd. L'école des loisirs, p., 12,70 euros. Dès 3 ans

Tous les matins, depuis très longtemps, Satomi Ichikawa se met de bonne humeur en regardant la photo de bébé éléphant qui décore la fenêtre de sa cuisine. En août 2015, elle a décidé de partir pour le Kerala, en Inde, voir des éléphants. C’était la mousson. Il n’y avait aucun bébé, mais elle a pu voir un jeune de huit ans, comme Mammout. Six mois plus tard, Satomi retournait en Inde, à Goa, à Jodhpur. Toujours pas d’éléphanteau! Alors, en vraie sage, elle a inventé une histoire avec ce qu’elle avait. Il vous suffit d’imaginer que Mammout aussi a été un jour un bébé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *