Quand le talent se transmet de mère en fille

Nijika est le nouveau manga de An Nakahara, l'auteur de Kilari qui racontait l’histoire d’une jeune fille désirant devenir une star de la chanson. Nijika explore le destin d’une autre collégienne dont le rêve est de devenir une grande actrice.

Nijika Kohinata a 12 ans et vit avec son père, agent artistique. Sa mère était actrice et avait un talent fou. Elle a mis un terme à sa carrière à 16 ans pour donner naissance à Nijika. Elle est décédée à 22 ans. Petite, Nijika voulait aussi devenir actrice, mais après la mort de sa mère, elle a renoncé et désormais le monde du spectacle ne l'intéresse plus...

Enfin... c’est ce qu'elle pensait. Elle avait enfoui depuis tellement longtemps cette passion que lorsque le hasard lui permet de rejouer, elle semble animée. Elle va bientôt se rendre compte que ce métier est enivrant et se montrer très douée.  Elle est jeune, passionnée et ne doit pas révéler que Toya Ichinose, star du petit écran, vit chez elle, à Tokyo...

C'est la nouvelle recrue de son père et évidemment il est beau comme un Dieu et fait craquer les filles. Entre secrets, amitié et amour, ce shojo a tous les ingrédients pour plaire surtout aux jeunes filles qui se reconnaîtront en Nijika. Cette héroïne est pleine de vie et malgré les circonstances, l'auteur ne s'appesantit jamais.

L'humour est présent tout au long de ce manga, notamment avec les chamailleries entre Toya et Nijika. Le scénario est tout en tendresse. La jeune fille va petit à petit découvrir ce que pouvait ressentir sa mère en jouant la comédie. Le lecteur la suit dans son cheminement. Une nouvelle série qui séduit et dont on attend le tome 2.

Nijika actrice de rêve T.1, de An Nakahara, éd. Glénat, 192 p., 6,90 euros. Dès 8 ans

Une réflexion au sujet de « Quand le talent se transmet de mère en fille »

  1. Ping : Quand son rêve est plus fort que tout | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *