Quand les BD célèbrent les Belges et Audiard

Voici deux BD totalement différentes, mais à l'humour communicatif l'une glorifie les Belges, l'autre le cinéma d'Audiard. A lire !

Que ce soit pour des raisons bassement fiscales ou plutôt sentimentales, pour l’art de vivre, ou encore parce qu’ils adorent la pluie, de plus en plus de Français ont envie de devenir belges. Et les Belges eux-mêmes sont assez tentés d’en faire autant. La belgitude est quelque chose d’indéfinissable, une attitude, un art de vivre éminemment sympathique.

Alors comment devenir belge, puisque cette opportunité exaltante est désormais ouverte à tous ? Cet album révèle tous les secrets. Car s’il y a quelques années encore le Belge était un ringard, aujourd'hui non seulement il est devenu tendance aux yeux des contribuables français, mais il incarne la classe ultime.

L'humour belge, le cinéma belge, la littérature belge, la mode belge, la gastronomie belge… tout ce qui est belge, désormais, suscite le plus vif intérêt ! Entre images d'archives, photos et dessins de BD, tout est détaillé : les cérémonies officielles, les plaques commémoratives, les pancartes, l'espace public...

Un album très drôle sur les habitudes belges. Et quoi qu’il arrive, il ne faut jamais oublier : « En Belgique, la situation est désespérée, mais pas grave. » Les auteurs Gilles Dall et Fred Jannin étaient déjà belges bien avant que ce ne soit à la mode, si bien qu'ils ne se sont pas encore tout à fait remis de leur nouvelle célébrité...

Comment devenir Belge - Ou le rester si vous l'êtes déjà, de Gilles Dal, illustré par Frédéric Jannin, éd. Jungle, 48 p., 10,45 euros. Dès 12 ans

Chanoinat et Loirat rendent ici hommage au cinéma des années 60 en reprenant les figures emblématiques qui en ont fait son succès. Des dialogues incongrus, un dessin à couper le souffle… Tous les éléments sont réunis dans cette BD qui plaira aux passionnés du genre et aux autres.

Suite à l’assassinat du roi Mustapha 129, l’agent Raoul Fracassin est assigné à la protection du futur roi au Bourget. Mais la tâche ne sera pas aisée lorsqu'on oblige cet agent à travailler avec ses homologues russes et anglais ! Mais les petites querelles seront bien vite mises de côté lorsqu'ils seront attaqués…

Une nouvelle série à lire d’urgence et à conseiller aux nombreux fans d'OSS 117 ! Humour décalé, références historiques (comme ci-dessus avec De Gaulle) et cinématographiques. Les auteurs rendent un hommage appuyé au cinéma d'Audiard, ses personnages hauts en couleurs et ses dialogues inégalables.

Les Flingueurs, de Philippe Chanoinat, illustré par Philippe Loirat, éd. Jungle, 48 p., 11,95 euros. Dès 12 ans

Une réflexion au sujet de « Quand les BD célèbrent les Belges et Audiard »

  1. Ping : Quand un réseau de résistance tente de lutter contre l’envahisseur nazi | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *