Quand les enfants découvrent l’opéra Garnier au fil des pages

La collection "Les mercredis d'Igor et Souky" traite pour chaque titre d'un site touristique parisien à travers le regard des enfants.

"Visiter l'opéra Garnier quand on a une maman qui y travaille comme costumière, ça devrait être simple. Mais, avec maman, rien n'est très simple, surtout depuis qu'elle est amoureuse de Vincent, le papa d'Igor !" Mais les deux amis vont tout de même visiter ce lieu magnifique.

Avec eux, on apprend que c'est l'empereur Napoléon III qui l'a fait construire car il était passionné de musique. L'opéra a ouvert ses portes en 1875. Mais, tout à coup, Jaya, la maman de Souky, est appelée à l'atelier. Les enfants décident de poursuivre la visite seuls. Mais, ils aperçoivent une sorcière !

Ils foncent se cacher en empruntant l'escalier composé de 33 marbres différents. Arrivés dans la salle de spectacle, en forme de fer à cheval, ils se cachent. Ils observent le lustre et le plafond peint au-dessus d'eux. Mais, la sorcière est là, vite, les enfants fuient sous la scène. Et s'ils croisaient la fantôme de l'opéra ?

Un ouvrage très instructif qui permet d'apprendre et de s'amuser en suivant Igor, réservé et rêveur, et Souky, joyeuse et farceuse, dans leurs aventures. Une fiction qui permet d'avoir un cadre pour découvrir toutes les informations documentaires naturellement. En fin de livre, une fiche informative donne des dates-clés, chiffres et autres informations.

Igor et Souky à l'opéra, de Sigrid Baffert, illustré par Sandrine Bonini, éd. Les Eléphants, 36 p., 11 euros. Dès 6 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *