Quand les enfants vivent des aventures extraordinaires

Voici deux romans pour ados où les héros ne manquent pas de courage !

Dans les Ardennes, à Lominval, Gaspard, aussi loin qu'il s'en souvienne, a toujours suscité la méfiance chez les habitants. Et cela n'est pas sans raison : des événements étranges se déroulent en sa présence. Même si personne ne peut prouver qu'il y est pour quelque chose, tous le disent : Gaspard était responsable.

Alors quand vient l'occasion, le jeune homme n'hésite pas. Sa rencontre avec un enfant de son âge en quête du Grand Pays, le mènera sur la route d'Anvers, dans de merveilleuses péripéties. Gaspard y rencontrera l'amitié et l'amour, mais il retrouvera aussi la trace de ses parents disparus et vivra des aventures surprenantes.

Les lecteurs, dès 11 ans, vont découvrir ce classique de la littérature, écrit par André Dhôtel, qui a reçu le Prix Femina pour son roman Le Pays où l'on n'arrive jamais. Julia Wauters, elle, ajoute des illustrations originales puisque même les pages sont colorées. Des dessins viennent agrémenter ce récit poétique.

Le pays où l'on n'arrive jamais, d'André Dhôtel, illustré par Julia Wauters, éd. Flammarion, 320 p., 14,50 euros. Dès 11 ans

Lanesha, l'héroïne de ce roman, née avec une membrane sur la tête, a un don : "Depuis toute petite, je vois des fantômes. Ils sont doux et légers. Je passe ma main à travers eux et, en soufflant assez fort, je peux les faire frissonner. Les fantômes ne m'effraient pas car ils semblent perdus, en état de choc. L'air absent, ils errent."

En Louisiane, tout le monde croit aux esprits. Lanesha, elle, a donc le don de les voir.
"Tu es comme moi, ma chérie, tu as un don de double vue", lui a expliqué Mama Ya-Ya, la sage-femme qui l’a recueillie à sa naissance. La vieille femme savait qu’un ouragan approchait, bien avant que la radio et la télévision n’en parlent.

Après son passage, tous les habitants de La Nouvelle-Orléans doivent quitter la ville. Mais, Mama Ya-Ya est très âgée, et ne possède pas de voiture, alors Lanesha a fait des provisions d’eau et de nourriture, et a cloué des planches sur les fenêtres. Elle ne sait pas ce qui l’attend, mais elle se prépare de toutes ses forces à survivre.

Et elle n'est pas seule : TaShon, le fils des voisins et le chiot Spot, qu’ils viennent d’adopter tous les deux, sont là eux aussi. Le fantôme silencieux de sa mère, qui est venu pour l’aider. Sans oublier l’amour de Mama Ya-Ya, qui est incommensurable. Ensemble, ils vont faire face à ce cyclone et tenir grâce à leurs croyances.

Un roman magnifique qui raconte ce qu'ont vécu les habitants de la Nouvelle-Orléans lors du passage du terrible ouragan Katrina, en 2005. L'héroïne est attachante et très touchante. A chaque page, on ressent l'amour de cette mère d'adoption et le courage de cette petite fille.

Avant l'ouragan, de Jewell Parker Rhodes, éd. L'école des loisirs, 238 p., 10 euros. Dès 12 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *