Quand les P’tites Poules deviennent The little Chicken

Les héros de la série culte Les P'tites Poules, sont de retour dans un ouvrage conçu comme un livre de jeu, conforme aux recommandations de l'Education nationale pour apprendre l'anglais. Oh my chiken !

Après avoir ri et appris avec les plus célèbres gallinacés au monde, il est temps de passer à l'heure de Londres. Les P'tites Poules entraînent ainsi le lecteur dans une nouvelle aventure : apprendre l'anglais. Comme toujours avec Carmen, Carmelito et leurs amis, on ne risque pas de s'ennuyer.

Si le fameux duo d'auteurs, Christian Jolibois et Christian Heinrich, a toujours été fier que les enseignants utilisent ses albums pour apprendre à lire aux élèves et surtout leur faire aimer les livres. Cette fois, ils ont fait appel à une angliciste pour concocter des exercices à la fois simples et ludiques.

Cet ouvrage est conçu autour de thèmes de la vie quotidienne (la nature, les sentiments ...), et des sujets étudiés à l'école (l'alphabet, les nombres...). Tous ces exercices sont illustrés par des images extraites des albums des P’tites Poules et par des dessins inédits

Le vrai "plus" de ce livre reste l'accès gratuit, sur Internet, à la version audio de la méthode, qui permet aux enfants d'avoir le son et l'image. Ils lisent, écoutent, répètent, dessinent ou associent des images à des mots pour se familiariser avec l’anglais. Pas besoin de prendre l'Eurostar, direction le poulailler !

"Pour bien apprendre une langue étrangère, il faut commencer jeune. Ceci est particulièrement vrai de l’anglais, dont les difficultés de prononciation sont spontanément résolues par les enfants. Si, en plus, l’apprentissage précoce se fait en compagnie de leurs personnages favoris, le résultat ne peut être qu’excellent."
Bridget Johnson

J'apprends l'anglais avec les P'tites Poules, de Christian Jolibois, Christian Heinrich et Bridget Johnson, éd. Pocket jeunesse, 66 p., 9,90 euros. Dès 6 ans

Une réflexion au sujet de « Quand les P’tites Poules deviennent The little Chicken »

  1. Ping : Quand les comptines se déclinent | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *