Quand les rôles sont inversés et la peur de l’école exorcisée

Un album drôle où les situations sont renversées pour aider les enfants à dédramatiser l'école.

Maman a peur de l'école

"Maman a peur de l'école. TRES PEUR. J'ai beau lui expliquer : 'Tout va bien se passer.' Rien n'y fait. Elle ne veut pas y aller." Celle-ci se cache derrière une plante de la maison, alors que son fils trépigne d'impatience avec son cartable vissé au dos, grimpé sur un tabouret !

Ils finissent par sortir, mais la maman s'accroche à un panneau de signalisation. Et, sur le chemin, elle traîne des pieds pour retarder l'arrivée. "On n'est pas pressés !", argumente-t-elle... Devant la grille, elle n'est toujours pas rassurée et se met à scruter la cour de récré.

La cloche a sonné, le petit garçon doit y aller. "Il est temps de se séparer. Je lui fais un bisou tout douillet. Elle a les yeux mouillés et le cœur serré." Sa mère le suit jusque dans les escaliers. Elle ne cesse de réclamer des baisers... Tous les parents sont partis, mais elle est restée. La maîtresse a du mal à l'arrêter !

Dans ce livre, les rôles sont inversés : une bonne idée pour mettre en confiance à la veille de la rentrée, le tout avec une bonne dose d'humour. Un album à recommander à tous les stressés, parents et enfants. Oui, les petits travaillent, mangent bien et s'amusent... Une histoire parfaite pour terminer les vacances en beauté !

Maman a peur de l'école, de Sandra Nelson, illustré par Caroline Ayrault, éd. Gautier Languereau, 32 p., 10,50 euros. Dès 3 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *