Quand les somnambules se retrouvent sur les toits

Les éditions Rue de Sèvres proposent une comédie où le lecteur va découvrir que somnambule rime avec funambule...

Revoilà Zidrou, le "papa" de Zita, "Boule à zéro". Cette fois, il raconte l'histoire de Napoleon Cavallo. Cet homme mène une vie tranquille dans une petite ville catalane jusqu'à ce qu'une nuit il se réveille dans le lit de Linh, une inconnue du quartier, sans avoir aucune idée de comment il est arrivé là. Et, ce, trois fois de suite.

M. Cavallo est bien sûr convoqué chez un juge avec Lihn. Celle-ci accepte de ne pas porter plainte à condition que Napoleon consulte un spécialiste du sommeil car, selon le juge, M. Cavallo serait somnambule ! Napoleon, soulagé, demande à son ami et ancien collègue, "Light", de le surveiller, la nuit suivante.

Le lendemain, il va voir Linh, sur son lieu de travail, en plein jour cette fois, pour discuter. Lorsqu'il se rend chez le spécialiste du sommeil, celui-ci l'informe que la parasomnie dont il souffre ne correspond à aucun aucun trouble existant. Pire, la nuit d'après, M. Cavallo se retrouve chez Lihn qui ne dort pas seule...

Les deux héros ne sont pas au bout de leurs surprises : ils finissent par se rendre compte que Lihn aussi a les pieds tout sales au réveil... Et une petite fille voit passer un homme devant sa fenêtre : il marche sur les toits ! Serait-il possible que toute la ville soit prise d'une étrange épidémie de somnambulisme ?

Un bel album offert une nouvelle fois par les éditions Rue de Sèvres. Zidrou livre une histoire originale, mélange de tendresse, étude scientifique, sentiments et humour. Le lecteur sera tour à tour étonné, amusé et... déçu que la fin arrive déjà ! L'illustratrice espagnole Mai Egurza offre des dessins tout en rondeurs. A lire avant de dormir...

Les promeneurs sous la lune, de Zidrou,  illustré par Mai Egurza, éd. Rue de Sèvres, 72 p., 14 euros. Dès 14 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *