Quand l’été ne se passe pas comme prévu

Deux frères ne partiront pas en vacances à l'étranger cette année, mais resteront chez eux, à Montréal. Une histoire vivante et drôle.

Tous les étés, Charlie, Max et leurs parents partent en vacances "à l'aventure". Mais, cette année, changement de programme, le budget n'est pas aussi conséquent. Au final, toute la famille reste à Montréal. Comment va faire Charlie pour passer tout l'été seul avec Max et donc le supporter tout en s'amusant ?

La déception passée, Charlie voit le bon côté des choses : il va enfin décider ce qu'il va faire. Première mission : trouver un emploi d’été. Avec Max, ils se mettent en quête de chiens perdus dont les propriétaires affichent les portraits dans le quartier promettant des récompenses. Mais, leurs recherches sont vaines : pas de Frosty, Ti'Blanc...

Charlie sauve tout de même Roméo, coincé dans un arbre ! Sa propriétaire, tellement heureuse lui donne... une pomme. Finalement les deux frères renoncent à leur projet, comprenant qu'ils vont perdre leur temps. Leur seule satisfaction sera la rencontre de Flor, une fille du quartier qui possède un chat, Blanquita.

Sa mère lui propose alors d'aller dans un camp de jour, Charlie refuse : "Tu veux rire ? Je viens de finir l'école. On m'a donné des ordres toute l'année. Tu crois vraiment que j'ai envie de me faire mener à la baguette par des moniteurs qui chantent des chansons du genre "Cent kilomètres à pied, ça use, ça use, ça use les souliers" ?"

Charlie a alors une idée : il veut faire du camping sauvage. Pas de problème, son père lui propose de camper dans le jardin. Ce n'est pas vraiment ce à quoi pensait le garçon, mais il se résout à installer la tente avec son frère. Ils prévoient biscuits, raisins secs et sandwiches, de même que des lampe torches et passent un bon début de soirée...

Jusqu'à ce que Charlie entende des bruits dans les buissons... Ils garderont aussi le poisson rouge de la voisine et passeront finalement un bel été. Une histoire drôle et entraînante. Un style rythmé par des dialogues. Le texte est joliment illustré de dessins en noir et blanc. A lire pour prolonger les vacances...

Un été à Montréal, de Marie-Louise Gay et David Homel, éd. L'école des loisirs, 188 p., 10 euros. Dès 9 ans

Une réflexion au sujet de « Quand l’été ne se passe pas comme prévu »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *