Quand un cerf met en lumière la faiblesse de la nature humaine

Une fois de plus, les éditions HongFei proposent un magnifique ouvrage qui plonge le lecteur au coeur de la Chine, avec ce conte classique bouddhique.

Le cerf aux neuf couleurs

Le roi a envoyé ses troupes dans le désert du Taklamakan, à la recherche d'orpin noir, seule plante pouvant soigner la reine, gravement malade. Mais les hommes et leurs chameaux se retrouvent au milieu d'une tempête de sable et ne peuvent plus avancer. Tout à coup, une silhouette lumineuse apparaît en haut d'une dune...

Un Cerf aux neuf couleurs doté de pouvoirs magiques  tape le sol de ses sabots : les grains de sable retombent au sol en une pluie de lumière ! L'animal vient de les sauver, mais retourne vite se cacher sur une île, dans un lac noir, où les animaux vivent en paix et en harmonie.

Un rossignol prévient le cerf : "Les humains sont si cupides qu'ils t'apporteront le malheur s'ils ont vent de ton pouvoir." Le majestueux animal préfère croire qu'aucun animal ne peut faire de mal à un autre. Mais après avoir sauvé un autre homme, un joueur de flûte, le Cerf au pelage merveilleux court le risque d’être capturé.

En effet, le roi promet bientôt une forte récompense pour l'aider à retrouver la créature, comme lui a demandé la reine. L'homme jadis sauvé de la noyade par le cerf à qui il avait pourtant juré silence, se charge de guider l’armée royale jusqu'au lieu de sa résidence...

Un conte qui évoque avec délicatesse la faiblesse de la nature humaine mais aussi la façon de s'en affranchir. Les sublimes illustrations, signées de l'auteur, plongent le lecteur dans cette histoire, où le cerf est un héros altruiste qui vole au secours des hommes malgré leurs défauts. Une belle leçon, à méditer !

Le cerf aux neuf couleurs, de Wang Yi, éd. HongFei, 40 p., 16,50 euros. Dès 7 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *