Quand un enfant apprend à prendre la vie du bon côté

Coup de cœur de la rentrée pour ce très joli album plein de rêves et de petits gestes de bonté : à lire par tous !

terminus Lesenfantsalapage

Chaque dimanche, Tom et sa mamie traversent la ville en bus, jusqu'au terminus. Mais aujourd'hui, le petit garçon traîne des pieds. Pourquoi doit-il attendre le bus sous la pluie ? Pourquoi doit-il toujours aller là-bas ? Pourquoi certains ont ceci ou cela et pas lui ? Au fil du voyage, sa mamie répond avec humour et bon sens aux jérémiades de son petit-fils.

"Les arbres ont soif eux aussi". Et d'ajouter : "Ne vois-tu pas ce grand arbre là-bas, qui boit à la paille ?" Tom voudrait avoir une voiture, comme son ami Arthur, plutôt que prendre le bus. Sa grand-mère lui explique alors que Dennis, le chauffeur, est aussi magicien et ça, ça n'a pas de prix.

Et puis, dans le bus, Tom rencontre des gens différents : il y a un musicien avec sa guitare, une vieille femme avec des bigoudis et des papillons dans un bocal, puis cet homme aveugle qui monte accompagné de son chien. Tous écoutent la musique et, en fermant les yeux, Tom se met même à rêver.

Arrivé à destination - la soupe populaire d’un quartier de la ville, où sa grand-mère est bénévole -, Tom se réconcilie avec lui-même : qu’il est bon de retrouver les habitués, de se sentir utile, et de donner... Au cours de ce voyage, le petit garçon a ouvert son cœur. Au fil du voyage, sa mamie lui ouvre les yeux sur la beauté du monde qui l’entoure.

Terminus, de Matt de la Peña, illustré par Christian Robinson, éd. Les éditions des Eléphants, 40 p., 13,50 euros. Dès 4 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *