Quand un enfant qui n’a pas de famille s’en découvre deux

Lulu, 10 ans, découvre sa nouvelle famille d'accueil et il n'est convaincu ni par la femme qui lui ouvre la porte ni par l'ambiance de la maison. Et pourtant...

"Le ciel est vert, et je déteste le vert. On dirait l'immonde soupe de brocolis de Mme Grandet. Alors forcément, c'est une mauvaise journée. Une femme ouvre la porte, et je n'ai pas assez d'yeux pour la regarder d'un seul coup : cent kilos !" Quand Lulu, un garçon de dix ans, découvre sa nouvelle famille d’accueil, il est effondré.

L’appartement ne lui plaît pas, l’ambiance non plus, quant à Madame Fournier et son triple menton ils ne lui inspirent pas confiance. Et comme on le comprend... La dernière famille dans laquelle il était placée le maltraitait. Il a découpé les habits de Mme Grandet et de son mari pour pouvoir les quitter.

Cela fait des années que Lulu est ballotté de famille en famille, car sa mère, trop jeune, n’a pas su s’occuper de lui. Pourtant, Lulu, d’abord méfiant, va se laisser gagner par la gentillesse de ses hôtes. D'abord, il va apprendre à connaître les autres enfants : Caroline, dans sa classe, Amélie, la plus jeune, et Antoine, l'aîné.

La douceur et la gentillesse de l’imposante Madame Fournier, cuisinière hors pair, et de son mari Jean-Mi, chauffeur routier, vont avoir raison de ses dernières réticences. Grâce à Amélie, notamment, Lulu réussit son intégration à l’école. Il se fait même des amis. A la fin du premier jour de cours, une surprise l'attend...

Sa mère a appelé et vient lui rendre visite en fin de semaine. Le dimanche arrive enfin et Lulu revoit enfin sa mère. Celle-ci lui présente son nouveau petit ami, Joseph. Le garçon se méfie de nouveau et est un peu jaloux de partager sa mère. Mais, celle-ci lui annonce qu'ils veulent vivre avec lui...

Lulu réussira-t-il à faire confiance à cet homme qu'il ne connaît pas ? Et comment quitter les Fournier maintenant qu'il a appris à les aimer ? Une histoire tendre qui traite d’un sujet sensible avec délicatesse et humour. Un roman à conseiller aux enfants dès 10 ans. Ils adoreront ce héros qui les fera rire et les attendrira.

Deux familles pour Lulu, de Agnès Lacor, éd. Bayard jeunesse, 150 p., 10,50 euros. Dès 10 ans

Une réflexion au sujet de « Quand un enfant qui n’a pas de famille s’en découvre deux »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *