Quand un enfant veut enfin rencontrer la bête dans son jardin

Un magnifique livre avec des découpes sur le pouvoir de l'imagination des enfants.

La Bête de mon jardin

Un enfant, derrière sa fenêtre, croit voir derrière chaque buisson de son jardin un animal menaçant. "Un soir, elle était là. Dans les buis que l'on voit depuis ma chambre, à la lisière de la forêt, LA BÊTE." Caché derrière un meuble, le petit garçon ne la quitte pas des yeux...

"Sans y croire, j'attendais sa venue depuis toujours. Maintenant elle était là." On lui avait tellement parlé d'elle, qu'il avait l'impression de la connaître. Bête fantasmée, bête imaginée, bête sortie des livres d'images qu'on lui lit le soir et qui le font frissonner... Malgré la peur, l'enfant ne veut qu'une chose : rencontrer cette "mangeuse d'enfants".

Et s'il écoutait son côté intrépide et sortait pour aller à sa rencontre, et même peut-être la toucher ? Après avoir hésité, il a décidé d'y aller. Mais, la bête n'y était plus, alors il a cherché partout... En vain ! De son côté, la bête est cachée et observe l'enfant, "comme un festin". Elle se demande ce qu'il peut chercher ainsi penché.

Elle avoue qu'elle a peur de lui. "Peur de l'Homme qui habite sa maison. De son bâton. De ses pièges. De son fusil." Un sublime album, aux jolies découpes, sur le pouvoir de l'imagination des enfants, si foisonnante, si belle. Des illustrations aux teintes vertes et bleues, où les formes du jardin semblent s'animer

La bête de mon jardin, de David Gauthier, illustré par Samuel Ribeyron, éd. Le Seuil jeunesse, 40 p., 14,50 euros. Dès 5 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *