Quand un fantôme farceur fait peur, on rit de bon cœur

Voici le nouvel album animé d'une collection que les enfants adorent ! Cette fois, ils vont se faire peur grâce à un fantôme farceur...

Après une sorcière, un loup, un ogre et un monstre, voici un fantôme ! Et comme dans les précédents ouvrages, le lecteur est interpellé : "Hé, toi qui lis ce livre ! Tu vois ce manoir, là-haut ? Il paraît qu'il est hanté par un fantôme farceur. Mais moi, Victor, je n'ai pas peur : ce fantôme, je vais le chasser !"

Le héros a donc besoin d'aide et ce dès le début lorsqu'il doit grimper une grande cote en vélo. L'enfant retourne alors un volet et hop Victor se retrouve au pied du château. Et même s'il paraissait sûr de son fait, le garçon semble désormais effrayé. Il faut écraser les chauve-souris qui foncent vers lui.

Puis, des draps blancs recouvrent tables, chaises et tableaux. Que se cache-t-il dessous ? A chaque page, le fantôme est caché : sous le plancher, derrière un poteau... Mais il n'est pas le seul : crapaud, chat, moustique des tropiques et autre chien peuplent le manoir. Et la dernière page offre une dernière frayeur de taille !

L'enfant passe d'une émotion à l'autre, entre rire et frissons. Et comme c'est lui qui agit pour que le récit avance, il est impliqué de la première à la dernière ligne. L'effet est garanti ! Orianne Lallemenad a trouvé un concept qui fait mouche auprès des plus jeunes. Les dessins Roland Garrigue sont désormais indissociables de ces histoires !

Au secours ! Un fantôme farceur, de Orianne Lallemand, illustré par Roland Garrigue, éd. Nathan, 16 p., 14,90 euros. Dès 4 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *