Quand un gallinacé rencontre sa dulcinée…

Voici le huitième et dernier tome des aventures du papa des P'tites Poules, le jeune Pitikok...

Pitikok et la petite poule blanche

Au cours d’une promenade dans la forêt, Pitikok tombe sur une bande de petits oursons voleurs de miel. Or, face aux abeilles furieuses qui piquent à tout-va, une seule solution se présente : fuir au plus vite ! « Coq-guili-guili-doo ! » Le vaillant petit coq rouge, tente de s'enfuir, pourchassé par ces abeilles très en colère.

Il est aidé par sa fidèle amie, la plume magique : elle se transforme en ventilateur et projette les abeilles dans les airs. Hélas ! en secourant les galopins, Pitikok l'a perdue. Alors qu’il recherche sa chère plume, il aperçoit une belle petite poule blanche, tout juste débarquée d'un grand bateau, jaillissant de la mer, pareille à une déesse... 

Il irait bien à sa rencontre, mais Pitikok est trop timide : il est poussé vers elle par la plume magique qu'il vient de retrouver ! Ensemble, les deux gallinacées vont parcourir plaines, montagnes et forêts, sur la terre des ancêtres du coq. Ces deux-là tombent amoureux et ne se quittent plus.

C'est le moment choisi par la plume magique pour "parler" à Pitikok et lui dire qu'elle le quitte ! Il est assez grand désormais pour se débrouiller seul. Enfin, il n'est plus seul : Carméla et lui ont décidé de partir ensemble sur le bateau de Christophe Colomb pour le poulailler de la petite poule blanche... De nouvelles aventures les attendent !

Pitikok et la petite poule blanche T.8, de Christian Heinrich et Christian Jolibois, éd. PKJ, 6,60 euros. Dès 3 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *