Quand un homme en veut toujours plus…

Fausto pense que tout lui appartient. Un jour, il décide d'aller faire l'inventaire de tout ce qui est à lui dans la nature...

Le destin de Fausto - Une fable en images

"Il était une fois un homme qui croyait que tout lui appartenait. Un jour, il décida d’aller faire l’inventaire de ce qui était à lui." Il commence par une fleur et la cueille pour la mettre dans sa pochette de veste. Il poursuit en indiquant à un mouton que ce dernier lui appartient et inscrit un F sur sa laine.

Puis il déclare à un arbre qu'il est à lui : "Bon, d'accord, je peux être à toi." Et l'arbre s'incline... Fausto et fier que tous lui appartiennent et bombe le torse. Il continue revendiquant un champ, une forêt et un lac.La première à se rebeller est une montagne qui lui répond : "Non, je m'appartiens."

Fausto-fleur

Et, malgré la colère de Fausto, rien n'y fait. L'homme se met alors dans un tel état d'énervement, que la montagne s'incline devant lui. Après ces succès, il décide de partir en mer : il en veut toujours plus. Quid de l'océan ? Est-ce que cette immensité pourra lui appartenir ?

Une fable intemporelle sur la tyrannie et le désir de possession par l’auteur de Nous sommes là. Ou quand un ouvrage illustre à merveille l'expression : "La folie des grandeurs" ! Un livre avec un texte court où les phrases apparaissent tout en haut des pages avec de jolies illustrations parfois agrémentées de touches fluo.

Le destin de Fausto : Une fable en images, de  éd. L'école des loisirs, p., 16 euros. Dès ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *