Quand un labrador réalise ses rêves

Les éditions Gallimard ont décidé de rééditer les deux livres de Patrick Modiano, prix Nobel de littérature 2014.

Voici la présentation du livre Une aventure de Choura des éditions Gallimard jeunesse : "Yeux bleus, grain de beauté, le héros narrateur de cette histoire est un chien, un labrador blanc qui a le goût de la liberté ! Un héros heureux qui sait ce qu'il veut et s'y applique avec bon sens."

Patrick Modiano, prix Nobel de littérature 2014, propose aux enfants dès 5-6 ans de découvrir les aventures de Choura, un labrador aux yeux bleus. L'animal s'ennuie terriblement chez ses maîtres, les Verrvekken. Le héros a pourtant tout ce qu'il lui faut : une belle chambre, il lit de nombreux livres et va même au cinéma.

Mais, Choura est un romantique. Alors quand ses maîtres lui annoncent qu'ils l'envoient en pension, il décide d'écrire à l'auteur de son roman préféré, Le Mouron Rouge. La baronne d'Orczy, touchée par son courrier, l'invite chez elle. L'auteur l'engage même comme secrétaire pour l'aider à écrire son nouveau roman.

Choura va découvrir la vie de château : il se baigne une bonne partie de la journée, puis se rend au théâtre le soir et parfois il danse avec la baronne. Toute comme l'histoire, les illustrations signées par la femme de l'auteur, Dominique Zehfuss, sont très originales. Un livre pour faire rêver !

Une aventure de Choura, de Patrick Modiano, éd. Gallimard jeunesse, 40 p., 5,50 euros. Dès 6 ans

Dans le deuxième ouvrage, place à l'amour ! Lors de ses vacances de neige, Choura, le célèbre labrador aux yeux bleus, loge dans un hôtel qui est un vrai palais, rempli de couloirs déserts parfaits pour les farces. C'est le temps des leçons de ski avec la baronne Orczy, des cours de patins à glace, des jus d'orange et des valses.

C'est surtout pour le héros de Patrick Modiano le temps des rencontres à la montagne, car voici la très douce et très belle Flor de Oro dont il tombe terriblement amoureux. Une nouvelle aventure d'un chien romanesque et libre, où plane encore une fois l'ombre du Mouron Rouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *