Quand un livre transporte dans une société futuriste

Zapland est une vision comique d'un futur pas si improbable.

zapland

Tanee a 8 ans, elle vit en 2054. Le lecteur va être plongé dans ce futur grâce à de nombreux indices comme le fait que l'infomaîtresse soit Madame Poincom. L'héroïne se prénomme Tanee. Sa grand-mère, enfin sa m@mie, lui a expliqué que pour l'écrire il suffit de retenir qu'il y a deux "e" comme dans une omelette.

Tanee va apprendre la lecture sur son port hop avec Zip et Zap qui surfent au-dessus du sol car avec eux la lecture ça glisse comme de la confiture. Lorsqu'elle se rend chez sa copine C@ro, elle joue au phonoscript : un appareil auquel on peut dicter une histoire. Celui-ci l'écrit et l'illustre sur un écran devant soi.

Pour le goûter, les deux amies se sont acheté des gélibonbons et briochips. Mais, à force de se disputer, elles se sont perdues... Elles se retrouvent au milieu des e-meubles en ruines de cet endroit effrayant qu'on appelle Lequartier... Elles se mettent à courir sans savoir pourquoi. Elles retrouvent finalement leur chemin grâce au port-hop de C@ro.

De retour chez elle, Tanee retrouve sa grande sœur Aliène, 13 ans, qui ne joue plus avec elle désormais, bien trop occupée à sky hoper avec ses copines. Sa m@mie, elle, passe son temps à se téléporter au sommet de l'Himalaya. Aliène part en voyage de classe au Moyen Âge avec son prof d'e-stoire, monsieur Ouikipède. Un voyage dans le futur rigolo...

Zapland, de Marie-Aude Murail, illustré par Frédéric Joos, éd. L'école des loisirs, 88 p., 8,50 euros. Dès 8 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *