Quand un loup devient un chien pour manger à sa faim

Mesdames et Messieurs, gare à vous ! Un loup rôde en ville et il est… affamé ! Un album une nouvelle fois extrêmement drôle d'André Bouchard, qui n'est pas sans rappeler la fable La Fontaine, le Loup et le Chien.

La Double vie de Médor

La nuit tombe sur la ville et le froid est glacial : un chien, qui n'a que la peau sur les os, erre, "à la recherche de quelque pitance". Guidé par une savoureuse odeur, il arrive devant une belle maison et frappe. Une vieille dame coquette lui ouvre et l'invite à déguster son dîner.

"En fait c'est le loup ! Mais ne le dites à personne, sinon la dame va s'enfuir et l'histoire va s'arrêter là." Repu, le loup (puisqu'il s'agit donc de lui) est invité à rester dormir. La vieille dame n'a pas le courage de le mettre à la porte par ce froid. Et, comme elle est gentille, elle adopte même la pauvre bête !

Medor

A partir de ce jour, il s'appelle Médor et est chouchouté. Mais lui, il s'en fiche de porter un noeud rose entre les oreilles tant qu'il a de bons repas à manger. Il est prêt à tout pour sa gamelle... Il va même à l'école ! Un jour, tout bascule pourtant : la dame se casse une jambe et va à l'hôpital pour y être soignée. Le loup se retrouve seul...

Le nouvel album d'André Bouchard est terriblement drôle. Comme à son habitude l'auteur fait montre de son humour qui séduit petits et grands lecteurs ! Un bonheur de lire cet ouvrage où l'on rit à chaque page comme lorsque le loup déguste son thé le petit doigt en l'air, assis sur un canapé, à côté des amies de la dame.

La Double vie de Médor, d'André Bouchard, éd. Le Seuil jeunesse, 40 p., 14,90 euros. Dès 4-5 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *