Quand un manga français débarque, il est radieux…

Voici un manga français qui a tous les ingrédients pour faire un carton auprès des lecteurs : un jeune homme gaffeur, apprenti sorcier, veut utiliser ses pouvoirs pour détruire des monstres qui sèment la mort.

Seth est un aspirant sorcier qui a encore beaucoup à apprendre d’Alma, une sorcière au caractère bien trempé. Il n'est pas encore prêt à affronter un Némésis, ces monstres qui tombent du ciel et détruisent tout sur leur passage. Pourtant lorsqu'il en voit s'écraser un, il fonce sans réfléchir pour prouver ses capacités et lui montrer qu'elle a tort...

Seth est un "infecté" un des rares êtres vivants ayant survécu au contact des Némésis. En effet, ces créatures contaminent et déciment les humains qu'elles touchent. Mais comme tous ceux qui sont comme lui, il a une particularité physique : deux petites cornes sur la tête. Alma, elle a de terribles maux de tête. C'est le prix à payer.

Seth, détesté par les habitants car il est différent, va leur montrer qu'il agit pour les aider et va petit à petit faire changer leur regard sur les sorciers. Après avoir détruit son tout premier Némésis, le jeune homme n'a plus qu'une idée en tête : trouver le berceau de ces monstres. Mais, l'inquisition veille...

Tony Valente, l'auteur, avoue être un grand fan de Dragon Ball et cela se ressent. Les parallèles sont nombreux : le héros est un jeune homme maladroit, mais qui possède des pouvoirs exceptionnels. Loin d'être un simple copieur, le Français a son propre style et d'autres références sont subtiles (One Piece...).

L'humour est présent dès les premières lignes et le lecteur passe un bon moment entre l'action grâce aux combats et les moments plus calmes où l'intrigue se met en place. Le dessin est précis et met en valeur les expressions des personnages. Le manga pourrait venir du Japon qu'il ferait le même effet. Et dire qu'il reste deux tomes à découvrir...

Radiant T.1, de Tony Valente, éd. Ankama, 184 p., 7,95 euros. Dès 10 ans

2 réflexions au sujet de « Quand un manga français débarque, il est radieux… »

  1. Ping : Quand les sorciers de « Radiant » sont de retour | Les enfants à la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *