Quand une amitié naît sur fond de liberté

Annabel et California sont différentes. Pourtant, le temps d'un été, elles vont devenir amies !

Une balançoire pour deux

Le psychologue a été très clair : "Annabel a besoin de liberté". Fini donc le quotidien réglé à la seconde près par sa mère : ses plannings quotidiens doivent finir à la poubelle. La jeune fille passera l’été de ses douze ans à la campagne. En arrivant, elle aperçoit dans un champ une jeune fille

Annie, puisque c'est comme cela qu'elle veut qu'on l'appelle, fera vite sa connaissance. En effet, dès qu'elle arrive, elle fonce à la ferme de M. McMurtry. Elle a décidé de "flâner". La seule obligation de sa journée : envoyer un SMS à ses parents à midi. Et, près du jardin de ce monsieur "bizarre", elle rencontre California.

Si Annie souffre de troubles alimentaires et de crises d’angoisse, sa nouvelle amie n’a peur de rien, marche pieds nus dans l’herbe, grimpe aux arbres et parle aux animaux. Mais derrière cette joie de vivre se cache une réelle tristesse... California est la petite-fille de M. McMurtry et souhaite que sa mère et son grand-père renouent les liens...

Annabel va foncer tête baissée dans cette amitié quitte à laisser California tout décider. Ensemble, elles vont vivre de formidables aventures comme retrouver les chevaux perdus de la mère de California. Elles vont réussir à découvrir les secrets bien enfouis... Une intrigue entraînante, sur fond de liberté et d'amitié qui plaira aux adolescents !

Une balançoire pour deux, de Nanci Turner Steveson, éd. Pocket jeunesse, 320 p., 15,90 euros. Dès 10 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *