Quand une mafia nigériane sévit à Lyon…

Entre Lagos et Lyon, de l’arnaque 2.0 à la prostitution : plongez dans l’enfer de la mafia nigériane !

Tout commence à Lagos, au Nigéria, où séjourne Mino, un jeune musicien de la banlieue lyonnaise. De retour en France, ce père de famille fait la rencontre de Grace, une Nigériane qui se prostitue. Lorsque Mino découvre la vérité, Grace lui explique qu'elle doit rembourser 60.000 euros à son mac.

Abasourdi, Mino décide d'aider la jeune femme. Mais, il ne sait pas encore dans quoi il s'embarque. En effet, Grace, enrôlée dans un trafic d’êtres humains, est menacée et endettée. Elle est déterminée et prête à tout pour retrouver sa liberté et éviter la mort à sa petite soeur, restée au Nigéria.

"419" est à l’origine le numéro de l’article du code pénal nigérian condamnant les arnaques sur Internet, abusant de la crédulité des victimes pour leur soutirer de l’argent. Considérée aujourd’hui comme l’une des plus lucratives mafias au monde, le 419 s’est étendu au proxénétisme et au trafic de drogue.

Le 419 a pris de l'ampleur notamment grâce aux body packagers (mules) et à la traite des femmes, comme sous-traitant à d'autres mafias. Une BD où l'on croise également un policier tenace, un trafiquant de drogue ambitieux, des proxénètes violents. Tous ces protagonistes se rencontrent, s'affrontent dans un triste final.

Auteur, compositeur, interprète, Loulou Dédola, se rend en Afrique où il se produit avec son groupe RCP. Il y démarre un travail d’investigation et d’infiltration de réseaux criminels africains. Sa BD, inspirée de son premier roman éponyme, révèle les dessous d'un des plus grands réseaux mafieux au monde. A conseiller à un public averti.

419 African Mafia, de Loulou Dedola, illustré par Lelio Bonaccorso, éd. Ankama, 64 p., 13,90 euros. Dès 16 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *