Quand une petite fille courageuse se bat pour sauver les rêves

La Mamani, une sorcière bien sympathique, emmène le lecteur jusqu'en Bolivie. Une belle histoire qui parle de l'importance des rêves...

L'histoire se déroule tout en haut de la cordillère des Andes, quelque part en Bolivie. Là-bas vit la Mamani, une sorcière guérisseuse. "Des maux de tête, des peines de coeur, des pannes d'argent, plus de soucis, la Mamani était là." La vieille femme vend toutes sortes de poudres et autres herbes magiques.

En retour, pas d'argent ! La Mamani reçoit des galettes de pommes de terre... et les enterre en disant "C'est pour toi, Pachamama !" Un jour, alors qu'elle ferme sa boutique, une fillette à couettes vient lui demander ses services. La poupée de sa petite sœur a disparu. Anita explique à la Mamani que c'est Salamanca qui lui a volée.

La vieille femme refuse d'aider la petite fille : personne ne peut combattre le sorcier Salamanca. Celui-ci vole les rêves des enfants en leur dérobant leurs poupées. Anita est déçue mais décide de partir chercher la poupée de sa soeur. Accompagnée de son lama, elle se rend chez la Mamani pour la supplier.

La sorcière n'a d'autre choix que d'aider Anita, si triste et désespérée. Le duo se met en route et la Mamani met en garde la fillette : "Tu entreras dans le labyrinthe gardé par une chèvre puante. Ensuite, tu affronteras un basilic géant à l'œil furieux. Puis tu arriveras devant l'entrée de la grotte invisible, où le sorcier Salamanca garde les poupées."

La Mamani donne une bourse pleine à Anita : des herbes pour endormir la chèvre, une potion pour aveugler le basilic géant et une poudre pour faire apparaître le labyrinthe. La courageuse petite fille s'installe dans sa barque et part. Le lac s'agite mais mène Anita au bon endroit, comme par magie...

Puis, elle fait tout ce que la vieille femme lui a dit : elle endort la chèvre, rend le serpent aveugle et arrive face au terrible sorcier. Anita lui propose un marché : si elle découvre son rêve préféré, elle repart avec toutes les poupées, sinon elle reste son esclave pour toujours... C'est alors que la petite fille voit le rêve de sa sœur.

Une magnifique histoire qui montre tout ce que l'on est prêt à faire par amour. La fillette courageuse touchera tous les lecteurs, petits et grands. Les illustrations colorées de Sébastien Pelon transportent le lecteur jusqu'à la cordillère des Andes. Un album qui montre aussi l'importance des rêves dans la vie ! A lire vite !

La Mamani, de Sandra Nelson, illustré par Sébastien Pelon, éd. Père Castor, 32 p., 13,50 euros. Dès 5 ans

2 réflexions au sujet de « Quand une petite fille courageuse se bat pour sauver les rêves »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *