Quand les adultes eux aussi ont peur

Difficile de dormir lorsque l'on est certain qu'il y a un monstre sous son lit... Cela semble tellement plus facile pour les grands : on dirait qu'ils n'ont jamais peur. Un adorable petit album où chaque crainte trouve sa solution.

J’ai peur

"Papa ! J'arrive pas à dormir ! Il y a un monstre sous mon lit ! Mon cœur tu ne crains rien. Les monstres, ça n'existe pas... Viens dans mes bras. Papa, pourquoi les grands n'ont jamais peur ? Mais ils ont peur eux aussi ! Ah bon ? Et de quoi ? Eh bien moi, par exemple, j'ai peur..."

Le papa de la fillette va alors lui expliquer quelles sont ses peurs et surtout comment il parvient à y mettre fin : contre la peur du noir, on peut allumer la lumière et réaliser qu'il n'y a rien à craindre. Quand on a peur des autres, que l'on ne connaît pas encore, un sourire suffit pour que tout se passe bien.

Et puis la petite fille, à son tour, va expliquer à son père qu'elle l'aime comme il est (même s'il est maladroit) et qu'il pourrait éviter de toujours imaginer le pire. Pourquoi ne pas profiter de la pluie pour observer les escargots au lieu de s'inquiéter d'avoir oublier le parapluie ?

Un album adorable, touchant et drôle. Cette fois, les enfants ne sont pas les seuls à reconnaître leurs peurs et ça fait du bien. Une histoire où chaque crainte trouve sa solution et où les petits pourraient bien avoir raison : les grands ne se méfient pas assez de ce qui devrait vraiment leur faire peur...

J’ai peur !, d'Amélie Callot, éd. Alice jeunesse, 40 p., 13,50 euros. Dès 3 ans

Une réflexion au sujet de « Quand les adultes eux aussi ont peur »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *