Quand l’homme préhistorique se sédentarise

Ce roman raconte l'histoire de la rencontre de deux adolescents différents, mais aussi comment la civilisation bascule vers le néolithique.

6000 ans avant Jésus-Christ. Nour est un jeune homme d'une tribu de chasseurs nomades. Pendant une balade, il rencontre un voyageur de passage qui meurt dans ses bras. Juste avant le dernier souffle de l'homme, l'adolescent lui promet de se rendre dans son village apporter le lourd sac de sel qu'il portait.

Nour découvre les habitudes de cette tribu, très éloignées de celles de son peuple. En effet, cette tribu cultive les plantes, élève des animaux, stocke des aliments dans du sel et vit avec des loups... Nour va de surprise en surprise ! Il se lie d'amitié avec un autre adolescent. Tous deux partagent leurs savoirs.

A travers le questionnement de Nour, qui perçoit les revers d'une tribu plus structurée et donc plus servile, se dessinent des enjeux humains forts et l'amorce d'une modification du rapport que l'homme établit avec la nature. Un roman dont l'histoire peut donc se transposer avec ce qui se passe aujourd'hui.

Les illustrations permettent de plonger dans la vie de la tribu et d'en comprendre son fonctionnement au quotidien : tissage, vêtements, alimentation, habitat. Emmanuel Roudier offre une découverte de cette période charnière de la préhistoire, durant laquelle les hommes sont devenus sédentaires et ont développé élevage et agriculture. Instructif !

Nour et le peuple des loups, de Michel Piquemal, illustré par Emmauel Roudier, éd. Rue du monde, 116 p., 10,80 euros. Dès 9 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *