Quand un album retrace l’histoire d’une famille et ses secrets

Originaire du Costa Rica, Edo Brenes dans son premier roman graphique raconte l'histoire sa famille, entre mémoire et transmission familiale.

Bons baisers de Limón

De retour chez sa mère, au Costa Rica, un étudiant "plonge" dans une boîte de photos anciennes des années 1940, 1950 et 1960. Son premier témoin n'est autre que sa mère. Elle lui raconte ses étés à Limon et ceux de son père et son oncle. Le jeune homme va ensuite aller interroger les témoins de ce passé.

Grâce à ses interviewes, il retrace une histoire familiale secrète, nouée autour d'un triangle amoureux entre une jeune fille et deux frères. Tout commence avec l'arrivée de la nouvelle voisine Rosario du même âge qu'Osvaldo. Virgilio, six ans plus jeune, complète ce trio qui va devenir inséparable.

Virgilio est tout le contraire de son frère : démonstratif, talentueux au foot et lui aussi amoureux de Rosario. De page en page, on découvre les souvenirs des membres de la famille d'Edo. Grâce aux photos, ils vont se confier, lui raconter des anecdotes, afin de lui permettre de recouper les infos et découvrir un secret familial.

Un récit plein de tendresse, où il est beaucoup question d'amour, d'insouciance, de joies et de peines.  Petit à petit l'arbre généalogique familial prend forme... Edo le partage avec sa petite amie restée à Londres. Si les racines sont la base de cette histoire, les secrets viennent la pimenter.

Dans ce roman graphique inspiré par sa propre histoire familiale, Edo Brenes offre des dialogues qui se combinent avec les dessins des photos originales. Une habile narration entre passé et présent qui transcrit l'ambiance de l'époque. Le lecteur va dévorer cet album véritable voyage au coeur du Costa Rica des années 40 à 60.

Bons baisers de Limón, d'Edo Brenes, éd. Casterman, 280 p., 23 euros. Dès 13 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *