Quand une cigogne se casse l’aile, un bébé est à livrer

Voici une nouvelle édition de la première BD de Benjamin Renner, réalisateur du film Ernest et Célestine.

Voici la présentation de l'éditeur : "C’est bien connu, ce sont les cigognes qui livrent les bébés... Mais quand le volatile se casse une aile, il faut bien trouver un pigeon pour livrer le colis à Avignon, où on l’attend... En fait de pigeon, ce seront un canard idiot et un lapin crétin, difficilement cadrés par un gentil cochon un peu bougon."

Les trois compères, de vrais "bras cassés", vont alors avoir la difficile tâche de retrouver la direction d’Avignon et la famille Duchamel pour livrer Peggy à ses futurs parents. Ils doivent s’y rendre le plus vite possible. Pour ce faire, ils vont user de stratagèmes les plus improbables, et d’échapper aux nombreux pétrins dans lesquels ils vont se fourrer.

Un road movie présenté à la façon d'un cartoon, initialement dessiné pour la nièce de l’auteur, afin de lui expliquer d’où viennent les bébés, apporte finalement la réponse à une autre question de fond : où vont les bébés. A Avignon. Pour ceux qui aiment : Tex Avery, Gaston Lagaffe, les Lapins Crétins, la musaraigne de l’Âge de Glace... Rire garanti !

Un bébé à livrer, de Benjamin Renner, éd. Vraoum, 300 p., 29 euros. Dès 6 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *