Quand il faut mentir sur son identité pour protéger les siens

Cet album fait partie d'une collection de récits sur l'histoire de l'immigration en France aux éditions Autrement. Il raconte le destin de Ning, jeune adolescent chinois tout juste arrivé à Paris. Pour protéger sa mère sans-papiers, il va s'inventer une nouvelle identité.

L'histoire se déroule dans le quartier de Belleville, dans les années 1990. Ning est un garçon chinois de 13 ans venu clandestinement à Paris pour rejoindre sa mère, une immigrée confrontée à la dure réalité des sans-papiers. Pour elle qui risque à tout moment d'être expulsée, il doit s'inventer une nouvelle identité.

Ning devient donc Jiang et garde le silence sur son passé. En se déclarant mineur isolé, il accepte de vivre seul dans un foyer. La vie avec les autres adolescents est difficile, l'apprentissage de la langue l'est encore plus. Mais Ning s'accroche avec l'espoir, un jour, de vivre de nouveau avec sa mère, comme une vraie famille.

"A la descente de l'avion j'ai suivi "Oncle Wei". On a pris un bus. Alors enfin j'étais en France. Le pays où j'allais pouvoir étudier, faire une carrière, et retrouver ma mère pas vue depuis trois ans." Le texte fait bien ressentir l'espoir de ces milliers d'étrangers venus en France chercher une vie meilleure, en laissant la leur loin derrière eux.

Les deux vies de Ning fait partie de la collection "Français d'ailleurs" faite de récits sur l'histoire de l'immigration en France et destinée aux enfants de 9 à 13 ans. L'auteur, Valentine Goby, explique qu'elle a inventé ce personnage à partir du réel. Un cahier documentaire avec des photos d'époque permet d'être complet.

Si ce roman poignant mélange à merveille petite et grande histoire, il parle aussi de l'amour entre un garçon et sa mère que la vie sépare sans cesse, et qui se battent pour être réunis. Les dessins tels des aquarelles illuminent cet album. Des couleurs vives, à dominantes rouge et orange, qui correspondent parfaitement à l'atmosphère.

Les deux vies de Ning - De la Chine à Paris-Belleville, de Valentine Goby, illustré par Philippe de Kemmeter, éd. Autrement, 79 p., 14,50 euros. Dès 9 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *