Quand des BD offrent des regards croisés de déracinés

Issus d'un projet commun autour de l’expatriation et mettant en scène le regard que chacun porte sur la société de l’autre, les deux albums Je ne suis pas d'ici et Je suis encore là-bas explorent le déracinement.

Je ne suis pas d'ici

Voici un joli projet, un très beau concept éditorial sous la bannière du Groupe Steinkis. À lire ensemble ou séparément, chaque album explore le déracinement. Le premier évoque les difficultés à s'intégrer dans une société étrangère. Le second, celles qu'on a à réapprendre les codes de sa propre culture après avoir vécu ailleurs.

illustration ici

Eun-mee quitte la Corée pour étudier le français à Paris dans l'espoir d'intégrer rapidement une école d'art. "C'est effrayant ce saut dans l'inconnu... Mais, j'ai hâte d'y être..." Le départ est difficile pour elle mais aussi pour sa mère, inquiète. Cette dernière lui prépare un baluchon de nourriture.

Sur place, elle ressent très vite les difficultés de l'expatriation : barrière de la langue tout d'abord à l'aéroport lorsqu'elle pense s'être fait voler ses bagages. Mais aussi, incompréhensions culturelles, difficultés à s'intégrer, mal du pays... Elle prend tout ce qu'elle voit en photo, à commencer par les toilettes !

"Il faut que ma vie en France devienne vite agréable, même si je dois y laisser un peu de mes racines coréennes." Déboussolée, elle tente tant bien que mal de s'orienter au sein de cette petite ville d'Angoulême. Elle doit tout d'abord trouver à manger et découvre tout ce dont elle a besoin au quotidien, elle qui n'a jamais vécu seule.

je_ne_suis_pas_dici_image

Jusqu'au jour où, surprenant son reflet dans la vitrine d'une boutique, elle y découvre la tête d'un chien à la place de son visage. "C'est quoi cette gueule ? C'est dans ma tête ou quoi ?" Puis, elle se fait des amis, des Coréens tout d'abord... Mais, ceux-ci se montrent exigeants.

Elle voudrait comprendre les Français et apprendre à vivre comme eux. Heureusement pour elle, elle rencontre Gabriel. "Avec lui, j'ai vraiment l'impression de découvrir les différentes facettes du mode de vie français." Un magnifique roman graphique sur le déracinement et la découverte de soi qui montre comme il est difficile de s'expatrier.

Je ne suis pas d'ici, de Yunbo, éd. Warum, 152 p., 16 euros. Dès 10 ans

Je suis encore là-bas

Je suis encore là-bas raconte cette fois comment après dix ans passés en France, Sujin est de retour en Corée. Chargée d'accompagner Daniel, un client français, durant son séjour, c'est l’occasion pour elle de se replonger dans cette langue qui lui est chère. Repenser à toutes ses saveurs qu'elle aime tant !

Peu à peu, elle se confie à lui, parvient à mettre des mots sur le décalage qu'elle ressent, la difficulté de se réapproprier les codes de sa propre culture et de se fondre dans le modèle traditionnel coréen. Autant d'interrogations que partagent tous ceux qui ont vécu ailleurs et qui, de retour, sont encore là-bas...

Je suis encore là-bas, de Samir Dahmani, éd. Steinkis, 152 p., 16 euros. Dès 10 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *